,

Migrants : Zemmour déplore que la police les laisse libres au lieu de les renvoyer chez eux

L’affaire de l’évacuation des migrants place de la République il y a quelques jours, continue d’alimenter les débats. Si beaucoup de personnes se sont émues du traitement infligé par les forces de l’ordre à l’encontre de ces personnes sans toits, d’autres défendent une politique de tolérance zéro à leur encontre.

C’est notamment le cas d’Eric Zemmour. Pour Face à l’Info, ce dernier a assuré que les migrants ne devraient pas être autorisés à rester en France. Selon lui, les autorités ont pour mission de les arrêter avant de les renvoyer directement dans leur pays d’origine. Dans les faits, Zemmour les accuse de ne pas respecter les lois françaises actuellement en vigueur au sujet de l’immigration. En outre, ce dernier fustige le fait que les Français paient pour que ces migrants soient logés, avec leurs propres impôts.

Publicité

Zemmour critique le pouvoir en place

Second point d’agacement chez Zemmour, le fait que des associations aient, à ses yeux, décidé de mettre en scène cette opération. Toujours selon ses dires, l’objectif était surtout de démontrer que la police est brutale en capturant des images qui ne laissent que peu de places au doute. Hommes et femmes politiques avec leurs écharpes, avocats en robe, tous auraient ainsi joué un rôle afin de permettre à cet événement, de gagner en visibilité.

Il réclame le renvoie des migrants

Zemmour conclut sa diatribe en pointant du doigt le double discours du gouvernement, qui prône la dispersion mais qui dès que le pouvoir médiatique s’emballe, fait machine arrière en pointant du doigt l’agissement de policiers. En effet, suite aux nombreuses images et violences qui ont émaillé cette soirée, l’IGPN a été saisie sur ordre du gouvernement.

Une réponse

  1. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    Est-ce que Zemmour est un nom français ou un émigré naturalisé français?. Un émigré qui devient une sale laine au mieux des français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *