CRIET : Le duo Alassane Soumanou / Paul Hounkpè promet sa suppression une fois élu

La cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) sera supprimée. C’est l’assurance donnée par Salomon Odjo du bureau exécutif national du parti Force Cauris pour un Bénin Emergent qui porte le duo candidat. La juridiction spéciale sera simplement et purement dissoute, a-t-il indiqué à l’occasion du message des candidats diffusé dans les médias.

Créée pour assainir les ressources de l’Etat et faire disparaître la corruption à grande échelle, la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme réprime les opposants. C’est l’analyse de Salomon Odjo, directeur adjoint de campagne du duo dans les départements de l’Atlantique et du Littoral faite dans son adresse. L’arrestation des opposants, la confiscation de la démocratie et de la liberté d’expression sont entre autres sujets abordés.

Publicité

Le duo candidat du parti Fcbe entend mettre fin aux exils. A en croire le messager du parti, « tous les exilés politiques vont regagner la terre de leurs aïeux ». Selon Salomon Odjo, « les juridictions spéciales d’exceptions qui ont été créées pour terroriser les opposants, pour terroriser les compatriotes seront dissoutes », a-t-il fait savoir au nom du duo Djemba/Hounkpè.

4 réponses

  1. Avatar de OLLA OUMAR
    OLLA OUMAR

    OK , en contrepartie tu laisses tes testicules ; mon couteau est bien aiguisé

  2. Avatar de Agadjavidjidji
    Agadjavidjidji

    On touche pas à la Criet voyons. C’est désormais notre fétiche national et héritage commun 😀😜

    1. Avatar de Sèdjro
      Sèdjro

      Ceux qui créent les lois finissent par etre victimes donc attention ça n’arrive pas seulement aux autres.

    2. Avatar de Napoléon1
      Napoléon1

      La Crièt demeurera votre fétiche national à vous jusqu’à ce que vous rentrez vous-même dans ses mailles. Car au Bénin et avec la Crièt il suffit que le pouvoir vous accuse et vous êtes condamné . Et ne pensez pas qu’une injustice ainsi institutionnalisée est seulement pour les autres.
      Un homme bienpensant, jouissant encore de toutes ses facultés ne pourrait cautionner un tribunal d’exception en temps de paix.
      Si Yayi Boni en accusant Talon qui a écopé d’un non-lieu prononcé par le juge d’instruction avait créé un tribunal d’exception pour rejuger Talon sur la même accusation, serait-il jamais devenu Président de la République ? Une telle méchanceté gratuite que les parentés au royaume d’Abomey affichent gaiment comme ruse, mais qui n’est ni une intelligence ni une élégance a toujours porté malheur pour eux-mêmes et pour tout le pays. Ne serait-il pas temps de s’en débarrasser ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *