,

Nigéria : libération des 27 étudiants kidnappés par des bandits

Sur un groupe des 37 étudiants du Collège fédéral de mécanisation forestière enlevés, il y a près de deux mois, par des bandits à Afaka, dans l’État de Kaduna, 27 ont été libérés mercredi, a rapporté le média local The Daily Trust. L’une des autorités locales qui a reçu les étudiants a déclaré que la libération avait été facilitée par le comité de dialogue Sheikh Ahmad Gumi avec le soutien de l’ancien président Olusegun Obasanjo.

« Le commandement de la police de l’État de Kaduna a informé le gouvernement de l’État de Kaduna de la libération des derniers étudiants » enlevés le 11 mars a déclaré dans un communiqué, un haut responsable de l’Etat, Samuel Aruwan. Par ailleurs, le communiqué n’a pas donné des détails sur les circonstances de la libération des étudiants de même que sur leur état de santé.

Publicité

Une rançon 500 millions de nairas

Après paiement d’une rançon par les parents et la direction de l’établissement, les bandits n’avaient libéré que 10 des victimes. Leurs ravisseurs avaient initialement demandé une rançon de 500 millions de nairas au gouvernement de l’État de Kaduna, mais le gouverneur Nasir El-Rufai a exclu l’option de négociation, affirmant que les bandits méritaient d’être tués. Certaines mères des étudiants kidnappés ont accusé le leader religieux islamique, Sheikh Ahmad Gumi, qui était chargé de faire les négociations, de se faire de l’argent sur leurs dos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité