, ,

Bénin: Rufino d’Almeida demande à l’opposition exilée de rentrer

Le maire de Bohicon Rufino d’Almeida était récemment l’invité de la rubrique « Sous l’arbre à palabre » du quotidien L’évènement Précis. Il est venu parler des actions entreprises à la tête de sa commune en un an de gestion. L’homme politique a aussi abordé des sujets ayant trait à la politique béninoise. L’édile de Bohicon a notamment opiné sur la composition du nouveau gouvernement de Patrice Talon. Un gouvernement remanié a minima.

Pour lui, la « constitution a donné le pouvoir au chef de l’Etat de nommer et défaire comme bon lui semble. Il a opté pour une certaine durabilité à ce poste » . « Ce n’est pas trop surprenant pour moi », avoue t-il, « parce que dans d’autres circonstances, il a promis faire durer les acteurs pour que ce  gouvernement puisse donner le meilleur de lui-même. Puisque l’expérience s’acquiert au fil du temps » .

Publicité

Ces opposants qui ont des  affaires judiciaires doivent s’expliquer

Me Rufino d’Almeida a aussi été invité à se prononcer sur le dialogue politique réclamé par l’opposition. L’édile dit ne pas avoir le sentiment qu’il y a manque de dialogue dans le pays. « La preuve, le chef de file de l’opposition vient d’être désigné. Il est là et il va mener le dialogue. Je ne sais pas de quelle opposition vous parlez. S’il s’agit de l’opposition exilée volontaire ou exilée judiciaire, à cette opposition, je leur dis juste de rentrer » exhorte le maire de Bohicon. Il précise toutefois que ces opposants qui ont des affaires judiciaires doivent s’expliquer, une fois de retour au bercail.  .

Une réponse

  1. Avatar de Sonagnon
    Sonagnon

    Quand des gens manquent de sérieux, ça ne sert à rien de les lire.

    Ils sont tous des incapables, ils préfèrent le bavardage aux analyses objectives. Et aucun pays ne se développe avec des cadres complaisants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *