France : accusée d’antisémitisme, une candidate RN suspendue

La formation politique de Marine Le Pen a procédé à la suspension d’une candidate aux prochaines élections régionales. Il s’agit de Juliette Planche qui est en position éligible en Auvergne-Rhône-Alpes. La femme politique est en effet accusée d’avoir relayé des propos antisémites sur le réseau social de l’oiseau bleu. La publication incriminée avait été faite par le militant d’extrême droite Yvan Benedetti.

Propos « inacceptables » selon les responsables du parti

Selon les précisions apportées par la formation politique de Marine Le Pen, la candidate est interdite de participation à la campagne aux élections régionales. «Le 10 juin, le lendemain du jour où j’ai été averti, j’ai immédiatement saisi la commission de discipline du Rassemblement national en évoquant des propos relayés par Juliette Planche qui pour moi n’étaient pas acceptables», a confié à l’Agence de Presse Française Andréa Kotarac, candidat RN à la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Publicité

L’alerte donnée par Mediapart

 Selon celui qui est devenu chef de file aux régionales du mouvement de Marine Le Pen, la candidate «ne peut pas être retirée des listes qui sont déposées, mais elle sera suspendue pour le reste de la campagne». Rappelons que les informations relatives à la publication de la femme politique ont été rendues publiques par la plateforme d’informations Mediapart. La femme politique aurait selon Mediapart «relayé sur son compte Twitter, ouvert en janvier et fermé le 31 mai, des propos antisémites et complotistes du compte du militant d’ultradroite Yvan Benedetti, récemment condamné pour provocation publique à la haine envers les juifs, en récidive».

Une réponse

  1. Avatar de Fiossi
    Fiossi

    C’est la 2è go de Tchité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *