, ,

Mali : Malgré la pression française, le colonel Assimi Goïta prête serment

Les différentes pressions qu’il subit depuis l’éviction des civils à la tête du Mali, n’auront pas empêché sa prestation de serment ce lundi 7 juin. Au cours de la cérémonie d’investiture qui a eu lieu au Centre international de conférence de Bamako (CICB), le colonel Assimi Goïta a changé son habituelle tenue militaire contre un costume « présidentiel ». Il a juré devant les invités de « préserver les acquis démocratiques du territoire national ».

« Je jure devant Dieu et le peuple malien… »

« Je jure devant Dieu et le peuple malien de préserver en toute fidélité le régime républicain (…) de préserver les acquis démocratiques, de garantir l’unité nationale, l’indépendance de la patrie et l’intégrité du territoire national », a-t-il prononcé au CICB le nouvel homme fort de Bamako. Ce retour à la tête du Mali du colonel Assimi Goïta était pourtant très mal vu par la communauté internationale et plus précisément par la France qui n’a pas caché son opposition à ce coup d’Etat.

Publicité

Il est exigé au Conseil chargé de faire la transition des garantis qu’il passerait la main aux civils après les élections qui sont prévues pour 2022. Mais le jeune officier malien n’a pas manqué d’aborder le sujet relatif à la tenue des élections. « Des élections crédibles, justes, transparentes aux échéances prévues », seront organisées selon la déclaration qu’il a faite. Il y a quelques jours, la France a annoncé dans le cadre de cette opposition à ce nouveau coup d’Etat qu’elle suspendait sa collaboration sur le plan militaire avec le Mali.

La France met fin à sa collaboration

 « La France (…) a décidé de suspendre, à titre conservatoire et temporaire, les opérations militaires conjointes avec les forces maliennes ainsi que les missions nationales de conseil à leur profit », a fait savoir le ministère français des Armées en rappelant que « Des exigences et des lignes rouges ont été posées » par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et l’Union africaine. 

5 réponses

  1. Avatar de Coovy
    Coovy

    Il n’y avait aucune coopération militaire, mais une armée de terroristes soutenus par la france.
    Le secret est dehors ! Honte à ce machin de macron!

  2. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    Quelle valeur a le serment des parjures ?
    \\\\ ///
    (@_@)

  3. Avatar de Tchité
    Tchité

    Le c. hien aboie, la cara. vane passe. Ce pays à des milliers de kilomètres de Paris n’est ni un département français ni une propriété de la France.
    Il faudra quand s’attendre à un scénario. Burki. nabe et. Nigé. rian avec des. att. a ques spor. adiques.

  4. Avatar de Tchité
    Tchité

    Le chien aboie, la caravane passe. Ce pays à des milliers de kilomètres de Paris n’est ni un département français ni une propriété de la France.
    Il faudra quand s’attendre à un scénario. Burki. nabe et. Nigé. rian avec des. att. a ques spor. adiques.

  5. Avatar de Mathieu
    Mathieu

    On s’en fou de la France, d’ailleurs nous savons déjà que c’est elle qui est àl’origine de la rebellions !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *