Suspendu pour 2 ans, Trump dénonce un abus de Facebook

Le réseau social Facebook a annoncé vendredi la suspension de l’ancien président américain Donald Trump de sa plateforme pour deux ans. Le compte de Trump restera suspendu jusqu’en janvier 2023 au moins. Réagissant à la décision, l’ancien président l’a qualifié d’« abus » inacceptable. « Ils ne devraient pas être autorisés à s’en tirer avec cette censure et ce silence, et en fin de compte, nous gagnerons. Notre pays ne peut plus supporter cet abus ! », a déclaré Trump dans un communiqué.

L’ancien président a fustigé la décision du géant de la technologie tout en répétant ses affirmations selon lesquelles les élections de 2020 ont été « truquées », affirmations que les plateformes de médias sociaux ont condamné à plusieurs reprises. « La décision de Facebook est une insulte aux 75 millions de personnes qui ont établi un record, ainsi qu’à de nombreuses autres, qui ont voté pour nous lors de l’élection présidentielle truquée de 2020 », a déclaré Trump.

Publicité

« M. Trump est et restera libre de s’exprimer »

Facebook a annoncé que Trump serait suspendu jusqu’au 7 janvier 2023, et serait ensuite soumis à un autre examen pour évaluer le « risque pour la sécurité publique ». « Bien sûr, cette pénalité ne s’applique qu’à nos services, M. Trump est et restera libre de s’exprimer publiquement par d’autres moyens», a déclaré Facebook. Pour rappel, Trump a été expulsé de Facebook et d’autres plateformes de médias sociaux à la suite de l’émeute du 6 janvier au Capitole qui a fait six morts.

« Nous savons que la décision d’aujourd’hui sera critiquée »

« Nous savons que toute sanction que nous appliquons, ou choisissons de ne pas appliquer, sera controversée », avait déjà prévenu plus tôt Nick Clegg de Facebook. « Nous savons que la décision d’aujourd’hui sera critiquée par de nombreuses personnes de part et d’autre du clivage politique, mais notre travail consiste à prendre une décision de la manière la plus proportionnée, juste et transparente possible, conformément aux instructions qui nous ont été données par le Conseil de surveillance » a-t-il ajouté.

Une réponse

  1. Avatar de PLUTON21
    PLUTON21

    Non, ce n’est pas juste de faire cela à Trump, qui ne fait que défendre les intérêts de l’Amérique et des américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *