Mbappé « compliqué » à entraîner selon l’ex-entraîneur Louis Van Gaal

Louis Van Gaal, 69 ans, était un footballeur néerlandais, avant de se lancer dans une brillante carrière d’entraîneur d’équipe. Son premier poste d’entraîneur a été avec l’Ajax, où il a remporté la Ligue des champions en 1995. Mais Van Gaal, c’est aussi de coaching réussis avec le Barça, l’Alkmaar Zaanstreek, le Bayern de Munich, l’équipe nationale des Pays-Bas à deux reprises et Manchester United (Red Devils).  L’homme annoncera sa retraite du football en 2019. C’est donc une sommité du monde du football qui récemment accordait une entrevue au quotidien sportif français, ‘’L’Équipe’’. Une entrevue au cours de laquelle Van Gaal était revenu sur la débâcle française à l’Euro 2020 et sur la part qu’y avait prise Kylian Mbappé.

« Tactiquement, il n’est pas encore au plus haut niveau »

En quittant les ‘’Red Devils’’  en 2016, lorsqu’il a été remplacé par Jose Mourinho, Van Gaal a annoncé qu’il prenait un congé sabbatique du football. Trois ans plus tard, en 2019, il annonce sa retraite de toute activité liée au football. « Je suis un retraité maintenant », a-t-il déclaré au cours d’une émission télévisée, ajoutant en substance : « Je n’ai aucune ambition d’être directeur technique ou expert télé ». Pourtant c’est avec son regard d’ « expert » que l‘ancien entraineur était revenu sur la prestation de la France à l’euro et notamment sur celui de la star du club parisien, Mbappé.

Publicité

Fin tacticien, Van Gaal a tout de suite mis la main sur le « point faible » de Mbappé, son manque de jeu collectif. Pour le néerlandais, le jeune attaquant du PSG est sans aucun doute « physiquement et techniquement, (…) un joueur fantastique », mais c’est « tactiquement » que Kylian, « n’est pas encore au plus haut niveau ». Car a-t-il ajouté « quand tu peux faire une passe, que tu dribbles et que tu perds la balle », ce n’est pas alors jouer «  pour l’équipe ».

Puisque c’était ne pas faire « preuve de modestie », et cela avait des « implications » sur les « coéquipiers ». Une lecture crue et directe du jeu du jeune prodige français, que Mbappé gagnerait peut-être à prendre pour lui et pourquoi pas à suivre les exemples de « Kanté et Modric ». Et Van Gaal d’ajouter que le bon « phénomène », c’est celui-là « qui est capable de gérer son environnement ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *