, ,

Cherté des produits de consommation au Bénin: la Bceao évoque les raisons

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a publié récemment son Bulletin des Statistiques du mois de juin 2021. Elle y expose les raisons de l’envolée des prix des produits de première nécessité au Bénin. On retient du document que cet état de choses s’explique essentiellement par un renchérissement des produits alimentaires (+ 12%), notamment les céréales locales (+21,5%), les huiles (+22,6%), les légumes frais (+15,9%) ainsi que les produits à base de féculents spécialement le gari (+75%).

« Ces évolutions sont en lien avec la baisse de la production céréalière de 0,8% et des contre-performances de la filière manioc. La flambée des prix serait également liée à l’augmentation des exportations de denrées alimentaires vers le Nigéria à la faveur de la réouverture des frontières avec ce pays » explique le document de la BCEAO. Il faut dire que le Bénin avait aussi justifié la hausse du prix des produits de consommation par des exportations non autorisées vers le Nigéria mais aussi le Niger. Il ajoutait à tout ceci, la baisse de la pluviométrie.

Publicité

Le Bénin et le Togo en tête

Dans son bulletin mensuel, la BCEAO signale que l’accélération de la hausse du niveau général des prix est principalement imprimée par le Bénin et le Togo où les taux d’inflation se sont établis respectivement à 4,6% et 6,2% en juin 2021 contre 1,7% et 3,8% en mai. Pour rappel, la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest compte comme pays membres le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

8 réponses

  1. Avatar de g collomb
    g collomb

    Donne grande foret contre quequette pierre grazianni

  2. Avatar de nunez belda
    nunez belda

    Offre hebergement gratuit contre annusse de bernard cuniah 97427.

  3. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    « Azziz ». Tu es ingénieur, tu connais les vertus de la méthode qui constiste à couper les problèmes en parties, pour mieux y voir clair et les résoudre.
    Je parlais de l’aspect politique économique menée au Bénin.
    Quoiqu’en dise quiconque, les conflits d’intérêts des dirigeants sont la plaie de l’Afrique. Une maladie répandue dans le monde mais qui achève d’affaiblir le continent.
    Certains pays ont fait illusion longtemps : il restait à croquer grâce à leurs ressources (pétrole, taille du pays : Algérie, Nigéria, Gabon par le passé, etc…)
    D’autres comme le Bénin qui n’ont que leurs habitants et leur travail, n’en peuvent plus. Selon moi, le népotisme et les conflits d’intérêts sont devenus la règle depuis la conférence nationale et n’ont cessé de croitre depuis.
    Cette plaie a des incidences sur tous les domaines de la société.
    ../..
    \\\\ ///
    (@_@)

    1. Avatar de (@_@)
      (@_@)

      Aujourd’hui, ce dont parle l’article c’est des raisons de l’enchérissement des produits de la nourriture de base.
      Et là, en terme d’économie politique, ce que j’appelle le « financiarisme » béninois en est la cause majeure.
      un exemple simple :
      – tu investis un milliards cfa dans un quartier résidentiel dont 90% des héritiers vivent à l’étranger, 500 familles nanties sont contentes et fières, sur les 3/4 semaines des vacances et basta.
      – imagine le même milliard investi sur une zone rurale (Karimama, Kandi, Aplahoué, Pobè, Agonli) pour 10.000 paysans (forage, filtrage de l’eau, silo, …).
      Tu deviens pour ces béninois, la Grâce Divine descendue sur terre et la production/élevage repart de plus belle.

      – Dans le 1er cas tu as généré de la croissance pour les entreprises qui ont réalisé les travaux et ont rapatrié les bénéfices et fait plaisir à ceux qui ont des voitures et de belles maisons (500 familles d’un quartier).
      – Dans le second, tu as permis à 10.000 agriculteurs/éleveurs (env. 1/2 millions le forage ) de produire plus et irriguant leurs champs, abreuvant leur bétail et de vivre beaucoup moins mal.
      \\\\ ///
      (@_@)

    2. Avatar de lipo
      lipo

      excellent

  4. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    On n’en sort pas : emprunter pour de la croissance opaque, au détriment du moins mal vivre du plus grand nombre des béninois, a été une erreur stratégique majeure.

    Il ne reste plus qu’à redresser la barre et à mettre le paquet sur le financement (pas l’endettement) du secteur agricole et créer les conditions (€€) fiscales pour permettre l’investissement dans la transformation.
    ça en plus de tout le reste : Education, …

    \\\\ ///
    (@_@)

    1. Avatar de sultan aziz
      sultan aziz

      j’aime bien…tes posts depuis belle lurette…mon gar..

      Là tu as tiré bidé….

      Ici..au dahomez benin…nous sommes en face….du plus grand scandal…de prédation….de vol….et du bandistisme…..jamais vu en afrique

      1. Avatar de sultan aziz
        sultan aziz

        Ce dont je suis…sur….c’est que…quelque chose…de jamais vu..d’inédit….se passera

        Quand je ne serai pas en mesure…de vous le dire

        Mais…pendant des années…on nous prendra pour exemple en afrique

        On lavera pas…par des détergents…mais par la flamme….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité