,

Incendies : l’Algérie accuse des organisations liées à Israël et au Maroc

Les relations entre l’Algérie et le Maroc risquent d’être tendues au cours des prochains mois. En effet Rabat est accusé d’être dans les incendies qui ont ravagé le Nord du pays. Alger point également un doigt accusateur contre Israël. Les autorités algériennes ont annoncé avoir procédé à la mise aux arrêts de plusieurs dizaines de personnes dans le cadre de l’enquête sur cette situation.

Les mis en cause seraient membres de certaines organisations qui ont été qualifiées de terroristes par l’Algérie. Il s’agit du Rachad islamiste et le Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK). Un communiqué de la présidence algérienne martèle que les organisations sont soutenues dans les forfaits par certaines puissances étrangères telles que le Maroc et Israël. Si déjà l’Algérie et l’état hébreux n’ont aucune relation diplomatique, la situation déteint sur ses relations avec le Maroc.

Publicité

« Une révision des relations » entre le Maroc et l’Algérie

 Les autorités algériennes ont fait savoir que les relations entre les deux pays seront revues à la suite de cette situation. « Les actes hostiles incessants perpétrés par le Maroc contre l’Algérie ont nécessité la révision des relations entre les deux pays et l’intensification des contrôles sécuritaires aux frontières ouest », a fait savoir la présidence algérienne dans un communiqué après une réunion extraordinaire du Haut conseil de sécurité algérien, présidée par le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité