,

Colonisation au Congo : la Belgique assignée en justice par 5 femmes métisses

Juge - avocat

La Belgique fait une fois encore objet d’accusation de crime contre l’humanité commis au Congo au cours de la colonisation. Cette fois-ci, ce sont cinq femmes métisses issues d’une union entre congolaises et belges qui ont assigné en justice l’ancien colon. Elles demandent la réparation des souffrances psychiques et psychologiques qu’elles ont subies alors qu’elles étaient encore enfant.

Le phénomène des « mulâtres »

 Elles sont parmi cette catégorie d’enfants métis appelées « mulâtres » qui étaient arrachés dès le bas âge à leurs parents congolais. L’objectif de cette politique menée dans les années 1940 par l’administration belge au Congo était de donner à ces enfants métis une éducation européenne. Aussi, ces enfants étaient-ils arrachés à leurs parents congolais pour être placés dans des missions catholiques. Mais celles et ceux qui ont subi ce sort n’auraient pas bénéficié d’une attention particulière.

Publicité

Ces femmes exigent en retour au cours de cette procédure une réparation financière de 50 000 euros. Les conseils des cinq plaignantes indiquent dans les missions catholiques où elles ont été envoyées, ces enfants ont été victimes de toute sorte de traitement. Il s’agit selon eux de « crimes d’Etat non avoué ».  La partie belge estime pour sa part qu’il s’agit de pratique bien autorisée dans la période. Elle a également évoqué le caractère prescrit des faits qui remontent à plusieurs décennies en arrière.

« Il pleut des mains sur le Congo »

Notons que ce n’est pas la première fois que de telles accusations sont portées contre la Belgique. Un livre intitulé  « Il pleut des mains sur le Congo » consacré à Léopold II retrace des exactions qui ont été commises pendant plusieurs décennies dans cette partie de l’Afrique. Selon des confidences qui ont été faites par l’auteur et éditeur Marc Wiltz lors d’une interview accordée à TV5 Monde, plusieurs milliers de morts auraient été enregistrés à cause des traitements réservés par l’administration belge au Congo en cette période.

Une réponse

  1. Avatar de Mike
    Mike

    Bien fait

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *