, ,

Education: les évêques pour l’amélioration des conditions de vie des aspirants béninois

Les évêques du Bénin n’ont pas seulement opiné sur l’avortement lors de la première session plénière ordinaire de l’année pastorale 2021-2022. Ils ont également jeté un regard sur le démarrage de l’année scolaire au Bénin. La Conférence épiscopale a reconnu l’implication active du gouvernement pour que l’école au Bénin retrouve ses lettres de noblesse. Elle a cependant évoqué la situation des aspirants au métier d’enseignant.

Payés 9 mois sur 12

D’après les évêques, ceux-ci souffrent souvent d’une certaine précarité. En effet, leur contrat de travail ne dure que 09 mois, alors que l’année en compte 12. La conférence épiscopale a plaidé pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail et des enseignants en général. Pour rappel, les aspirants au métier d’enseignant sont ceux qu’on appelait à l’époque les enseignants vacataires.

Publicité

Ils sont recrutés par l’Etat béninois pour combler le déficit d’enseignants au niveau des écoles, CEG et lycées. Ils exercent durant toute l’année scolaire, mais pendant les vacances , ceux-ci sont livrés à eux-mêmes et ne touchent rien de l’Etat, contrairement aux Agents permanents de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *