Le Nobel de la paix 2021: Les journalistes Maria Ressa et Dimitri Muratov honorés

Le comité Nobel norvégien a choisi cette année de récompenser le combat pour la liberté de la presse. En effet, selon une annonce qui a été faite ce vendredi 8 octobre, cette distinction honorifique a été décernée à la Philippine Maria Ressa et le Russe Dimitri Muratov. Les deux élus se sont distingués par « leur combat courageux pour la liberté d’expression » aux Philippines et en Russie a fait savoir le comité Nobel norvégien.

 Pour la présidente du comité Nobel, Berit Reiss-Andersen, à Oslo, les récipiendaires sont « les représentants de tous les journalistes qui défendent cet idéal dans un monde où la démocratie et la liberté de la presse sont confrontées à des conditions de plus en plus défavorables ». Le jury a délibéré sur la base des différentes initiatives qui ont été menées par les lauréats dans leurs pays.

Publicité

Tous engagés pour la liberté de la presse

 Le Russe Dimitri Muratov qui est rédacteur en chef du journal russe Novaïa Gazeta a dénoncé à travers des publications des faits liés à « la corruption, les violences policières, les arrestations illégales, la fraude électorale et les « fermes de trolls » ». Plusieurs de ses collaborateurs ont perdu la vie pour ce combat mené pour la liberté de la presse. La Philippine Maria Ressa pour sa part a utilisé sa plume pour dénoncer les abus du pouvoir Rodrigo Duterte.

Une réponse

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    Vous avez oublié de mentionner le Tanzanien Abdulrazak Gurnah qui a gagné le Prix Nobel de la littérature (ses livres sont anti-coloniaux).

    Et pourtant c’est un africain que vous passez sous silence comme ça. C’est pas bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *