,

Mali : après les propos de Macron, le chef de Barkhane veut rassurer

Les propos du Premier ministre malien Choguel Maïga à la tribune des Nations unies avaient suscité la colère de la France. En effet, celui-ci avait parlé d’un « abandon en plein vol » du Mali par la France, qui justifie que les autorités envisagent d’autres moyens alternatifs pour protéger leurs populations. Suite à ces propos qui ont fait réagir le président français Emmanuel Macron et sa ministre de la Défense Florence Parly, le chef de l’opération Barkhane est venu au Mali pour rassurer les autorités.

Une collaboration avec les forces armées maliennes

Ce mardi 5 octobre 2021, le colonel Sadio Camara, ministre malien de la Défense et le chef de l’opération Barkhane, le général Laurent Michon se sont rencontrés au Mali. Les deux se sont entretenus sur la réorganisation du dispositif militaire français. Le général Laurent Michon est revenu sur les propos de Choguel Maïga et a fait comprendre que la reconfiguration du matériel militaire français au Mali a lieu en collaboration avec les forces armées maliennes. Au cours de cette entrevue, le chef de Barkhane n’a pas manqué de souligner l’utilité des forces françaises dans la lutte contre le terrorisme. Selon lui, s’il y a des attaques dans l’une des trois régions du nord du Mali, « nous avons la possibilité qui est inchangée en volume et en délai d’envoyer un appui aérien ». Il a par ailleurs rappelé que la collaboration avec les soldats maliens a permis le déploiement de l’armée malienne reconstituée à Ménaka.

Publicité

Pour rappel, la rencontre entre le chef de Barkhane et le ministre malien de la Défense intervient après les propos d’Emmanuel Macron, qui avait appelé au retour de l’Etat au Mali. « Il faut que l’État revienne avec sa justice, son éducation, sa police partout, en particulier au Mali » où plusieurs régions sont livrées elles-mêmes notamment face aux djihadistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *