,

Philippines : le président Duterte prêt à affronter la CPI

Deux jours après l’annonce relative à son retrait de la vie politique, le président philippin Rodrigo Duterte s’est prononcé sur un sujet qui capte l’attention de ses compatriotes. Il s’agit en effet de la lutte contre le trafic de drogue que son gouvernement avait menée. Dans une déclaration qui a été rendue publique ce lundi, le président philippin a fait savoir qu’il prépare sa défense devant la Cour Pénale Internationale.

Quelques semaines plus tôt, les juges de la CPI avaient notamment fait savoir que la guerre menée par le gouvernement de Rodrigo Duterte pouvait constituer des faits de crime contre l’humanité. « Je vais préparer ma défense devant la CPI », a déclaré Rodrigo Duterte. « Tenez-vous-en aux faits parce qu’il existe des documents. Je ne vous menace pas, juste ne me trompez pas sur les preuves », a-t-il martelé dans son discours.

Publicité

Une institution « illégale » selon Duterte

Notons tout de même qu’il n’a jamais caché son aversion à l’institution qu’est la Cour Pénale Internationale. Pour lui, l’instance internationale est « illégale ». Il estime également que la CPI n’a aucune autorité. Le pays s’était retiré de la liste des pays qui collaborent avec l’institution depuis 2019. Mais les responsables de la CPI pensent qu’ils ont toujours compétence à intervenir aux Philippines.

3 réponses

  1. Avatar de SO AGBO NI
    SO AGBO NI

    Mon cher Doudou terty, tu n’es malheureusement pas le Woody GBAGBO le grand

    1. Avatar de AKATOA
      AKATOA

      tu vas prendre 45 ans net demande à ce libérien

      1. Avatar de Un citoyen
        Un citoyen

        En attendant, il aura fait une partie du travail d’élimination alors que d’autres continuent d’en vivre tout en indiquant combattre le pb.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *