Sarkozy après sa condamnation : les gens « ne sont dupes de rien »

Condamné jeudi à un an de prison ferme dans l’affaire Bygmalion, pour le financement illégal de sa campagne présidentielle perdue de 2012, l’ancien président français, Nicolas Sarkozy a fait sa première sortie officielle ce samedi après sa première réaction sur les réseaux sociaux. L’ancien chef d’Etat s’en est une nouvelle fois pris à l’institution judiciaire de son pays, après sa séance de dédicace samedi matin dans une librairie de Paris pour la sortie de son livre « Promenades ».

Alors qu’il a été chaleureusement accueilli par une foule de plus de 200 personnes qui l’attendait devant la librairie, l’ancien locataire de l’Elysée a indiqué que cela était « très émouvant et en même temps très rassurant sur l’état d’esprit du pays, sur ce que les gens pensent, sur le fait qu’ils ne sont dupes de rien ». « Il ne faut pas raconter d’histoires, il faut tout donner et laisser les gens se faire leur idée. (…) Ils ont compris. », a-t-il souligné. Nicolas Sarkozy a affirmé avoir « reçu des milliers et des milliers » de messages de soutien après sa condamnation, comme le Premier ministre Jean Castex, qui lui a exprimé jeudi son amitié et son affection « à titre personnel ».

Publicité

« Ça m’a fait très plaisir »

« Ça m’a fait très plaisir, ça ne m’étonne pas de lui, j’y suis très sensible », a régit Sarkozy sur le soutien de Castex. Interrogé par les journalistes pour savoir si le président Emmanuel Macron faisait partie des milliers de personnes qui lui ont envoyé les messages de soutien, l’ex-chef d’Etat a réagi : « Demandez-lui, ce n’est pas à moi de le dire ». Dans le petit texte qu’il avait partagé jeudi sur les réseaux sociaux, Sarkozy avait dénoncé « une injustice » tout en promettant d’aller « jusqu’au bout ».

Une réponse

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    Oui, les gens ne le sont pas. Mais toi Sarkozy, toi qu’il dans ta tête qu’il le sont vraiment, car tes paroles sont en contradiction avec tes actes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité