, ,

Marie-Cécile Zinsou: La question des trésors pillés à d’autres royaumes du Bénin se pose

C’est ce mercredi 10 novembre que les 26 œuvres d’art rendues au Bénin par la France rentrent à Cotonou. Hier mardi, Patrice Talon et Emmanuel Macron, le président français ont assisté à la signature de l’acte de transfert de propriété de ces trésors culturels à Paris. Le président béninois a saisi l’occasion pour réclamer à Macron d’autres œuvres, notamment la statue du dieu Ogou et la tablette du Fâ. En effet, le Bénin avait demandé à la France tous ses trésors pillés .

L’hexagone a décidé de rendre 26 pour le moment. Un nombre à la fois peu et beaucoup, selon Marie-Cécile Zinsou, interrogée par le journal français l’Express. Elle estime que « ce transfert de propriété d’œuvres spoliées lors de la colonisation est une première en France ». «  C’est un acte historique que l’on pensait impossible encore récemment ! C’est donc un changement de paradigme énorme d’avoir la possibilité d’accéder de nouveau à notre patrimoine » croit savoir la présidente de la Fondation Zinsou à Cotonou.

Publicité

« Il n’y a pas d’inventaire des œuvres qui sont parties »

Elle fait cependant remarquer que  ces pièces sont du royaume de Danxomè qui constitue une « toute petite partie du Bénin » actuel. Donc, selon elle, la « question des objets pillés à d’autres royaumes se pose aussi ». En effet, « il y a pas d’inventaire des œuvres qui sont parties » du Bénin. Accueillons-déjà celles qui rentreront au pays dans quelques heures. Des « pièces extrêmement symboliques de la royauté du Danxomè : des trônes des rois, des récades (des sceptres royaux), des autels funéraires ».  

Une réponse

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    Avons-nous un répertoire national ? Non. C’est seulement ce que les autres veulent qu’on sache qu’ils ont de nous que nous savons. Du reste, on est dans le flou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *