, ,

Bénin: Les droits d’assise des produits importés passent de 10 à 20%

Le 08 décembre 2021, les députés de la 8ème législature ont doté le Bénin d’un nouveau code général des impôts. Selon les initiateurs de ce nouveau code général des impôts, il vient en aide aux industries locales à travers des mesures d’exonération accordées aux entreprises qui sont dans la production et la transformation agricole. Il s’agit de la production de riz et de différents jus et boissons au plan local. Dans le même temps certaines taxes perçues sur les produits importés connaissent une augmentation notamment les droits d’assise qui passent de 10 à 20%.

Selon le Directeur général des impôts, Nicolas Yenoussi, reçu sur Radio Bénin ce samedi 29 janvier 2022, «il s’agit du riz produit localement qui va être désormais exonéré. La contrepartie c’est que si le riz n’est pas produit au Bénin, il est taxé». «Sauf que par le passé, il y a seulement une petite catégorie de riz qu’on appelait riz de luxe qui était exonérée .C’est ce riz juste qui va être taxé» a-t-il fait savoir. Il a déclaré qu’«en dehors de cela, il y a les jus de fruits importés et l’eau minérale importée. Ces produits, les droits d’assise, en dehors des droits de douane, il y a une fiscalité que nous appelons les droits d’assise qui passent de 10 à 20%».

Publicité

Pour lui, «la politique, elle est cohérente, c’est qu’il faut soutenir l’industrie locale et le soutien de l’industrie locale peut passer également par une mesure d’armement des droits au niveau du cordon douanier pour des produits importés». Le Directeur général des impôts a précisé que «les produits locaux n’ont subi aucune taxe».

Une réponse

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    C’est une bonne initiative. Mais sachant que nos frontières sont poreuses, le riz Asiatique, importé illégalement passera pour du riz local, tristement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *