« Invasion » inévitable russe : après les USA, l’Ukraine dément

L’information d’un journaliste de CNN selon laquelle le président américain Joe Biden a parlé le 27 janvier à son homologue ukrainien Vladimir Zelenski du caractère inévitable d’une « invasion » russe est fausse. C’est ce qu’a fait savoir vendredi le porte-parole du président ukrainien, Sergueï Nikiforov.

« Des informations sur l’entretien entre les présidents Vladimir Zelenski et Joe Biden ont été publiées sur les réseaux sociaux, se référant à un prétendu responsable ukrainien. Ces informations sont tout à fait fausses« , a-t-il écrit sur son compte Facebook. Selon le porte-parole, les informations correctes ne sont contenues que dans les communiqués officiels des parties ukrainienne et américaine.

Publicité

Vladimir Zelenski a eu jeudi un entretien téléphonique avec Joe Biden. Un journaliste de CNN, se référant à un haut fonctionnaire ukrainien anonyme, a rapporté sur Twitter que « selon Joe Biden, une intervention russe aura presque certainement lieu lorsque le sol gèlera« . Le président américain aurait également recommandé à Kiev de « se préparer à une frappe ». La porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, Emily Horne, avait précédemment démenti cette information.

Ces derniers temps, l’Ukraine et plusieurs pays occidentaux ont de nouveau accusé la Russie de préparer une agression dans le Donbass, où un conflit armé interne oppose depuis 2014 Kiev aux Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk qui ont proclamé leur indépendance. Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a qualifié ces affirmations d’exacerbation infondée des tensions, soulignant que la Russie ne présentait une menace pour personne. Dans le même temps, il estime possible des provocations de la part de l’Ukraine pour justifier les accusations formulées et a averti que les tentatives de régler la crise par la force auraient les conséquences les plus graves.

Une réponse

  1. Avatar de Phil
    Phil

    Biden veut détourner l’attention de ses échecs de politique intérieure et les européens sont aveugles. De toute façons, si conflit il y a, les Usa essaieront de mener bataille sur le sol européen pour préserver le leur.
    Biden me déçoit profondément.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *