,

Mali : le pouvoir Goïta sermonne Parly et accuse la France d’instrumentalisation

Le Mali est visiblement décidé à rompre tout lien avec l’ancienne puissance coloniale, bien que la France soit déterminée à aider le pays à faire face au djihadisme. Après que la junte au pouvoir dans ce pays de l’Afrique de l’ouest ait ordonné au Danemark de « retirer immédiatement » ses soldats, Paris a annoncé une concertation avec ses partenaires intervenants au sein de la Force Takuba, tout en accusant la junte de « provocation ».

« La junte malienne a rompu ses engagements et multiplie les provocations », avait déclaré la ministre française des Armées, Florence Parly, mardi 25 janvier. Mercredi soir, le colonel Abdoulaye Maïga, ministre et porte-parole du gouvernement de la transition, a répliqué à la ministre dans une attaque virulente. Le porte-parole du gouvernement a tout d’abord accusé la France de chercher à isoler le Mali en instrumentalisant les organisations sous-régionales.  

Publicité

Qui est dans la provocation ?

« Lorsqu’on tente désespérément d’isoler le Mali en instrumentalisant les organisations sous-régionales, on se demande enfin qui est dans la provocation », a déclaré le ministre malien en faisant référence aux sanctions de la Cédéao. Abdoulaye Maïga a par ailleurs invité la ministre française des Armées « à la retenue » tout en respectant la souveraineté du Mali. « Nous invitons également Mme Parly à plus de retenue et également à respecter le principe élémentaire de non-ingérence dans les affaires intérieures d’un État », a déclaré le colonel.

Pas encore au stade de l’incident diplomatique

Le porte-parole du gouvernement a également conseillé à Mme Parly de garder le silence. « Nous l’invitons également, c’est un conseil, à faire sienne cette phrase d’Alfred de Vigny sur la grandeur du silence », a-t-il ajouté. Abordant à nouveau le dossier du Danemark, Abdoulaye Maïga, a redemandé « avec insistance » au pays de retirer ses soldats, tout en affirmant qu’ils ne sont pas encore dans une crise diplomatique. « Nous ne sommes pas encore au stade de l’incident diplomatique, c’est peut-être des incompréhensions entre le gouvernement du Mali et le gouvernement du Danemark », a-t-il souligné.

Très bonne réputation du Danemark au Mali

Le ministre a de même évoqué la « très bonne réputation » du Danemark au Mali, tout en appelant Copenhague à se méfier de certains partenaires, la France sans doute, qui continuent d’avoir des réflexes coloniaux. « Nous les invitons à faire attention à certains partenaires qui ont du mal malheureusement à se départir des réflexes coloniaux », a conseillé Maïga.

8 réponses

  1. Avatar de Diawara madjouma
    Diawara madjouma

    Vous allez quitter chez nous sans délai

  2. Avatar de Sidibe
    Sidibe

    Toutes mais félicitations mon président

  3. Avatar de Tchité
    Tchité

    Cette dame est une malhonnête intellectuelle, raison pour laquelle est est amenée pour remplacer Ledrian. C’est une voleuse et menteuse depuis sa toute petite enfance. Macron et l’oligarchie ont besoin d’un tel caractère pour continuer à rouler les colonies dans la farine.

  4. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    De qui ont se moque t’ont ? Vraiment ces gens n’ont aucune dignité

  5. Avatar de Tchité
    Tchité

    La France ne sait plus à quel sein se vouer. Si elle continue de parler ainsi, nous disons à Goita de passer à la manière Kagame’ , c’est à dire 24 à l’ambassadeur de France pour quitter Bamako et fermer toutes ces institutions.

    1. Avatar de Tchité
      Tchité

      24 heures pour fermer boutique à Bamako.

  6. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    Et ceux qui provoquent les provocations c’est la France et ces alliés

  7. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    La junte malienne a raison de rompre ses engagements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *