, ,

Putsch au Burkina : Kaboré a été lâché au dernier moment par sa garde rapprochée

Il y a quelques jours le Burkina Faso a connu un coup d’Etat. Le président en exercice Roch Marc Christian Kabore a été renversé par l’armée après des mutineries qui ont éclaté au cours du week-end écoulé. Depuis que la nouvelle a été annoncée, aucune information sur le Président n’a fuité. On savait juste que le Président Kaboré aurait été conduit dans une caserne militaire après son arrestation.

On en sait un peu plus sur le lieu où se trouve le désormais ancien président burkinabé Roch Marc Christian Kabore renversé par des putschistes au début de cette semaine. Ce mercredi 26 Janvier 2022, un proche de l’ancien président a fait des révélations sur son lieu de détention et a raconté comment les putschistes ont réussi à mettre la main sur l’ancien homme d’Etat burkinabé. A en croire ce cadre du parti de l’ex-Président Kabore, ce dernier qui n’a pas été arrêté dès les premières heures se porte bien physiquement et serait actuellement dans une résidence présidentielle qui est sous surveillance et pas dans un camp militaire. Il assure que c’est le Président Kaboré qui a rédigé la lettre de démission mais qu’il ne saurait se prononcer sur les circonstances dans lesquelles elle a été écrite.

Publicité

Selon nos recoupements d’informations, l’ex-Président Kaboré aurait été livré à la dernière minute aux putschistes par sa garde rapprochée qui est composée de gendarmes. L’information a été révélée par un cadre de son parti et relayée par de nombreux médias internationaux. Selon les confidences de ce proche de l’ancien président, la garde rapprochée de Kaboré a réussi à le faire sortir de sa résidence privée et le conduire en lieu sûr après qu’elle ait été encerclée par les putschistes. Acculée par les putschistes, sa garde l’a finalement livré aux putschistes parce que les forces armées étaient unanimes sur le fait qu’il fallait démettre le Président Kaboré.

13 réponses

  1. Avatar de LeRoiMaj
    LeRoiMaj

    Au crépitement du premier coup de feu, ceux qui lâcheront lonTa en premier sont sa garde rapprochée qui ne prendra même pas le soin de le remettre aux mutins. Chacun des éléments de sa garde cherchera à préserver sa vie. N’oublier pas ce sera l’horreur. Il saute à l’œil que même les éléments de la garde présidentielle actuelle au Bénin ‘n’approuvent pas les injustices actuelles du regime m.at.eux et cri.mnele

  2. Avatar de LeRoiMaj
    LeRoiMaj

    lonTa aura été suffisamment mis en garde. Aucune pitié pour lui et ses ministres qui font souffrir les béninois. Aux hommes en armes, le pays vous a lancé les signaux vous indiquant que les populations supporteront le plus digne d’entre vous qui prendra ses responsabilités. N’attendez plus pour longtemps.

    1. Avatar de LeRoiMaj
      LeRoiMaj

      La balafre de la CEDEAO, partant de la Guinée Conakry, en passant par le Mali et le Burkina, influera le Niger pour former une courbe parfaite . Les verticales seront composées de la Côte d’Ivoire, et du Togo en commençant par le Benin. L’effusion de sang sera difficilement évité

  3. Avatar de LeRoiMaj
    LeRoiMaj

    @Olla
    Le sans détour, le tour de lonTa suivra juste après celui du comédien de Niamey qui de fait n’est président que de nom car ayant refusé de passer les nuits à la résidence présidentielle.

    1. Avatar de LeRouMaj
      LeRouMaj

      Lire sans détour…

  4. Avatar de Aziz
    Aziz

    Vivement.la fin de la cedeao..des chefs illégitimes.syndiqués..
    Et viennent.la cedeao..des peuples

    D autres commencent à chier..hein

    Suivez mon regard

    1. Avatar de LeRoiMaj
      LeRoiMaj

      Mon frère tu as l’habitude d’appeler un chat, un chat. En suivant ton regard, j’aperçois lonTa. Il finira très mal. Parole du sage

  5. Avatar de Napoléon1
    Napoléon1

    Quelle est cette compréhension de démocratie, où ramène tout aux élections sans se demander quel crédit accorder à ces élections.
    On exclut, on divise, on massacre pourvu qu’il y ait élection et l’homme élu devient intouchable.
    Il peut corrompre, il peut détourner les maigres ressources du pays à son seul profit, il peut monopoliser tous les secteurs vitaux de l’économie du pays , rien à faire contre lui, puisqu’il est intouchable. Il continue de massacrer les pauvres populations qui réclament justice, il emprisonne la moitié de ses opposants après avoir contraint à l’exil le plus grand nombre. Et il peut tripatouiller la constitution du pays pour s’éterniser au pouvoir.
    Et le peuple doit croiser les bras.

  6. Avatar de Napoléon1
    Napoléon1

    Devons nous en Afrique nous résoudre à défendre des concepts sans un regard pour la pauvreté cruelle et les conditions inhumaines imposées aux populations ?
    Non, aucun dictateur ne sera plus épargné en Afrique. Ils vont tomber un à un. Les militaires sont aussi des composants du peuple. Quand rien ne va plus, ils sont l’ultime recours du peuple.
    Ceux qui n’ont pas encore compris ce qui s’est passé au Mali, en Guinée et au Burkina, finiront pas se réveiller de leur torpeur.
    Les peuples africains sont désormais déterminés pour découdre avec tous les dictateurs et le colonisateurs et les néo-colonisateurs de tout bord.

  7. Avatar de Sonagnon
    Sonagnon

    Dans un pays sérieux et bien organisé, il ne revient pas à l’armée de démettre un président démocratiquement élu.

    Même si ce président présente des carences dans l’exercice de sa fonction.

    L’idéal serait que des élections anticipées se fassent en cas de crise. Mais connaissant ce que sont les élections dans nos pays, il se pose encore là un problème.

    Le système Sud africain qui permet de changer le président sans recourir à une élection anticipée n’est pas mal. Mais il faut des partis forts et bien structurés ce qui n’est pas encore le cas.

    Et je plaide pour que l’organisation des élections relève de la compétence de la CEDEAO. Ou tout au moins, des fonctions assermentés de la CEDEAO participent aux structures en charge des élections dans chaque État.

  8. Avatar de Tchité
    Tchité

    Comme Rawlings le disait, si le moment n’est pas opportun, un coup d’état ne saurait réussir. Le moment était opportun (le peuple ne voulait plus de lui, les manifestations étaient légion) . La France voulait aussi changer de cheval de course.

  9. Avatar de OLLA OUMAR
    OLLA OUMAR

    Ah ! Ah ! Ah ! À qui le tour ?

    1. Avatar de Aziz
      Aziz

      Ollah..toi.aussi
      Quelle question

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *