Quelles sont les meilleures actions pour investir dans les véhicules électriques ?

Jusqu’à il y a encore peu, Tesla était le seul constructeur de véhicules électrique viable sur lequel investir. Les détenteurs d’actions Tesla bourse de la première heure ont d’ailleurs réalisé d’excellentes plus-values. Mais Tesla n’est pas le seul fabricant de véhicules électriques au futur prometteur ; des concurrents comme Lucid, Rivian et Nion font également parler d’eux sur les marchés boursiers.

Tesla et la concurrence : la bourse à l’affût de la relève

Après que son fondateur et patron Elon Musk a vendu une partie de ses propres actions pour éponger sa facture fiscale, et suite à quelques controverses concernant la sécurité de ses panneaux solaires, l’action Tesla est en pleine fluctuation ces dernières semaines.

Publicité

Si Tesla semble être dans le creux de la vague, la bonne nouvelle pour les investisseurs, c’est que Tesla n’est plus la seule entreprise du secteur à avancer une technologie électrique prometteuse et un beau potentiel de rendement pour les investisseurs. D’autres constructeurs de véhicules électriques ont le vent en poupe sur les marchés boursiers. Par exemple, les américains Lucid Motors et Rivian ou le géant chinois Nio.

Tour d’horizon des principaux concurrents de Tesla

Lucid Motors

Depuis fin octobre, le constructeur américain propose quatre versions de sa berline de luxe, la Air Dream Edition. Malgré sa relative nouveauté, Lucid a déjà enregistré près de 17 000 réservations. Avec un programme de développement ambitieux : 50 000 unités produites par an à compter de 2022 et le lancement d’un SUV, le Gravity, Lucid semble avoir un bel agenda pour séduire les investisseurs.

Le réel avantage compétitif de Lucid réside dans la technologie de ses batteries qui sont, à la différence de celles de Tesla, entièrement construites en interne. Avec leur autonomie de 800 km (contre environ 500 km en moyenne chez Tesla) et près de 1 100 chevaux, Lucid semble avoir trouvé la recette du succès auprès des consommateurs, mais aussi des investisseurs.

Publicité

Rivian

L’américain Rivian a fait son entrée en bourse il y a seulement quelques semaines, mais il fait déjà frétiller les marchés financiers. Cette frénésie est grandement due à la qualité de son actionnariat de base : 20 % pour Amazon, et 12 % pour la Ford Motor Company : difficile de faire mieux.

Rivian construit pour l’instant des véhicules de livraison pour le géant du e-commerce Amazon, mais entend faire sa place auprès des particuliers avec des SUV électriques. Séduisant sur le papier, Rivian doit encore faire ses preuves et justifier de sa capacité à produire en masse. En effet, sa production actuelle n’est en rien comparable à celle d’un Tesla ; elle avoisine à peine les 1 200 véhicules.

Nio

Fondée il y a sept ans et pourtant mal connue du grand public, Nio n’a rien d’une start-up. Le géant chinois de la production de véhicules électriques de masse a livré plus de 10 600 véhicules au mois de septembre seulement ; et près de 142 000 véhicules rien que cette année. Les annonces du groupe semblent prometteuses et la vague d’optimisme qui entoure Nio a déjà commencé à séduire les investisseurs. Mais le contexte boursier chinois est susceptible de mettre en péril cette belle avancée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *