Chelsea : Abramovitch, pro-Poutine veut vendre le club craignant les sanctions

Le propriétaire de Chelsea a toujours refusé d’envisager de renoncer à sa participation dans le club qu’il a acheté en 2003. Mais avec la menace de sanctions du gouvernement britannique qui pèse désormais sur le milliardaire à la suite de l’invasion russe de l’Ukraine, la situation a changé. Abramovich serait prêt à conclure un accord dans les jours à venir s’il obtient l’offre qu’il souhaite. Selon les médias britanniques Abramovich a approché un groupe de financiers américains qui s’intéressaient auparavant aux accords de propriété sportive.

 La nouvelle survient alors que le milliardaire suisse Wyss a affirmé qu’il avait déjà été approché par Abramovich. Wyss, un homme d’affaires de 86 ans qui vit maintenant dans le Wyoming aux États-Unis, a déclaré au journal Blick, qu’« Abramovich est l’un des plus proches conseillers et amis de Vladimir Poutine ». « Comme tous les autres oligarques, il est aussi en panique », a indiqué Wyss. « Abramovich essaie de vendre toutes ses villas en Angleterre. Il veut aussi se débarrasser rapidement de Chelsea ».

Publicité

« Abramovich en demande actuellement beaucoup trop »

« Moi et trois autres personnes avons reçu une offre mardi pour acheter Chelsea à Abramovich », a confié l’homme d’affaires. Toutefois, le milliardaire suisse a déclaré qu’il doit attendre quelques jours avant de réagir. « Je dois attendre quatre à cinq jours maintenant. Abramovich en demande actuellement beaucoup trop. Vous savez, Chelsea lui doit 2 milliards de livres », a indiqué Wyss. « Mais Chelsea n’a pas d’argent. Cela signifie que quiconque achète Chelsea devrait indemniser Abramovich », a souligné l’octogénaire.

Il veut liquider tous ses actifs britanniques

Ce dernier a indiqué par ailleurs qu’il ne connait pas encore le prix exact de la vente. Les commentaires de Wyss semblent devoir déclencher une guerre d’enchères avec au moins deux autres offres concurrentes qui seraient en préparation. Le club a refusé de commenter l’évolution de la situation. Le député travailliste Chris Bryant a affirmé qu’Abramovich tentait également de vendre son manoir londonien pour 152 millions de livres sterling, suggérant qu’il souhaitait liquider tous ses actifs britanniques avant toute sanction potentielle. Chelsea et des sources proches d’Abramovich ont toujours nié qu’il avait l’intention de vendre le club.

Une réponse

  1. Avatar de yespapa
    yespapa

    Ils vont ruiner ce club. Chelsea va tomber de très haut….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *