, ,

Législative au Bénin: « nous serons présents », dixit Jude Lodjou (Les Démocrates)

« Nous seront présents aux prochaines élections législatives quelques soient les conditions ». Ceci est un extrait des déclarations de l’invité de l’émission Zone Franche de la télévision Canal3 du dimanche 5 juin 2022, l’ancien député et responsable du parti, Les Démocrates (LD) Jude Bonaventure Lodjou. Celui-ci s’exprimait sur leur participation ou non aux élections législatives de 2023. « On est au contraire pressé  que ces élections arrivent». Et la tournée nationale entreprise depuis quelques jours par les cadres de ce parti de l’opposition a permis de constater que leur parti est « très bien implanté sur toute l’étendue du territoire national ».

Selon lui, la politique prônée par leur parti n’a pas changé. Leur credo a toujours été la création dans le pays d’un climat politique et social apaisé et l’organisation d’élections générales inclusives, transparentes et équitables. Leur position quant à la situation que subissent plusieurs de leurs militants dont certains sont en exil d’autres en prison, non plus, n’a pas changé. Ils appelleront le gouvernement du président Talon au retour des exilés au bercail et la libération des détenus politiques jusqu’à ce que cela soit une réalité. « Nous les évoquerons chaque fois que l’occasion nous sera donnée » a-t-il indiqué. Pour l’ancien député, la satisfaction de ces exigences pourrait faire des prochaines législatives « une fête » pour l’ensemble de la population béninoise. Cependant, Les Démocrates n’en font pas une condition sine qua non à leur participation à la prochaine joute électorale.

Publicité

Il ne s’agit pas d’exigences péremptoires et le parti Les Démocrates depuis leur existence légale et même lorsque qu’il constituait un même ensemble avec les FCBE, n’a jamais boycotté aucune élection. « On nous a empêché de participer aux élections », a précisé M. Lodjou. «  Les démocrates vont continuer à mener d’autres actions dans les prochains jours et ne manqueront pas de rappeler ces exigences au président de la République », a-t-il fait savoir. M. Lodjou a souhaité l’implication de l’opposition dans toutes les structures d’organisation des élections législatives, car la présence du parti de l’opposition Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) n’est pas suffisante pour «  faire l’équilibre » et garantir la transparence dans l’organisation de ce scrutin a-t-il ajouté. « Il y a un seul camp qui est au début et à la fin du processus électoral » et cela n’est pas conforme à l’esprit qui a guidé l’organisation des élections depuis l’avènement de la démocratie au Bénin il y a plus de trente ans.

Il a invité le gouvernement à s’asseoir « autour d’une même table pour discuter des lois qui nous opposent », a également déclaré l’honorable Lodjou. La cherté de la vie au Bénin et les mesures prises par le gouvernement afin d’alléger les souffrances des populations ont été aussi abordées au cours de cette émission. M. Lodjou estime que ces mesures sont insuffisantes et propose au gouvernement de les augmenter et de veiller à leur application rigoureuse sur le terrain. Il a également proposé la suspension provisoire des exportations des denrées alimentaires. « Notre République a besoin de tous ses enfants. Ceux qui pensent le contraire se trompent. Il ne faut pas que pour des questions politiques certains Béninois se sentent marginalisés », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *