Russie : Poutine signe une loi qui punit les militaires déserteurs

Déclenchée en février dernier, la campagne militaire russe en Ukraine se poursuit. Le pays de Vladimir Poutine à mesure que cette guerre se prolonge, semble avoir besoin de plus d’hommes pour combattre. En effet, le chef du Kremlin a signé ce samedi une loi qui permet aux étrangers désireux de s’engager dans l’armée d’avoir plus vite la nationalité russe. Ils n’auront qu’à justifier d’au moins un an de service dans l’armée pour demander la nationalité.

Ils encourent jusqu’à 10 ans de prison

Mercredi dernier, le président russe avait déjà décrété la mobilisation partielle de 300.000 réservistes pour aller au front en Ukraine. Seulement, dans le pays, certains citoyens ne veulent pas aller combattre. Ils sont en train de fuir vers les pays voisins comme la Géorgie ou le Kazakhstan. « Il y a une accumulation importante de véhicules privés, environ 2.300 au total, qui sont arrivés dans la République d’Ossétie du Nord et qui font la queue pour franchir le poste de contrôle de Verkhni Lars« , a déclaré le ministère de l’Intérieur de cette république russe frontalière de la Géorgie.

Publicité

Vladimir Poutine a signé ce même samedi des amendements qui punissent désormais les militaires qui en période de mobilisation refusent de combattre ou les déserteurs. Ils encourent jusqu’à 10 ans de prison. Les militaires qui se rendent sans autorisation à l’ennemi sont aussi visés par cette loi.

2 réponses

  1. Avatar de Anonyme
    Anonyme

    Affichez mon post SVP

  2. Avatar de Anonyme
    Anonyme

    Qui à nos jours force la main ses concitoyens de prendre des armes contre leur gré? et mieux encore personne à nos jours force la circonscription en vue d’une guerre sauvage non provoquée, et le résultat sera un échec cinglant sec à la fois. La guerre est gagnée quand la population est derrière et soutient son président. Les jeunes et tous ceux qui sont en forme d’être circonscrit fuient le pays vers les frontières lointaines.. Ainsi le grand exodus décrété par Poutine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité