Changesite-(Y): la Chine découvre un nouveau minéral sur la Lune

Une mission scientifique chinoise a fait la découverte d’un nouveau minéral sur la lune. Cette mission du nom de Chang’e-5 a démarré le 1er décembre 2020 et a pris fin en septembre 2022 avec cette importante découverte. Le minéral a baptisé Changesite-(Y) en référence à la déesse chinoise de la Lune chang’e. La mission Chang’e-5 après près deux ans sur le satellite de la terre est revenue avec des échantillons d’un nouveau minéral de phosphate pesant deux kilos et contenu dans dans un cristal colonnaire.

Le Global Times annonce qu’il a été trouvé dans les particules de basalte lunaire. Il s’agit du sixième minéral découvert sur la lune dans l’histoire. Le joyau est composé «de fer, de magnésium, de sodium, de calcium, d’yttrium, de phosphore et d’oxygène » selon le chimiste Didier Perret, responsable de la communication du Chimiscope de l’Université de Genève. La popularité chinoise a suivi les images de Changesite-(Y) sur la télévision centrale chinoise, CCTV. Mais avant, les autorités ont annoncé la bonne nouvelle après confirmation par la Commission sur les nouveaux minéraux, la nomenclature et la classification (CNMNC) de l’Association minéralogique internationale (IMA). Cette prouesse fait de la Chine le troisième pays à faire cette découverte après les États-Unis et la Russie.

Publicité

La particularité du mineral réside dans le faite ses phosphates ne comportent pas d’yttrium dans sa structure et sa composition sur terre. «Sur Terre, on trouve chaque année de nombreux nouveaux minéraux. Là où cette nouvelle est intéressante, c’est que ce minéral a été ramené dans des échantillons de la Lune, des scientifiques les ont analysés et ont trouvé une nouvelle composition de cette phase cristalline qu’on ne trouve pas sous cette forme sur Terre », précise Didier Perret. Luca Caricchi, professeur de volcanologie et de pétrologie au Département des sciences de la Terre, à l’Université de Genève (UNIGE), révèle sur RTSinfo que «l’âge des roches du site où le minéral a été trouvé est un milliard d’années plus jeune que les roches recueillies sur les sites d’atterrissage des missions précédentes des États-Unis et de l’URSS» explique-t-il à RTSinfo. La nouvelle découverte de minéral est la première depuis 1976 où les soviétiques avaient fait la dernière découverte de particules de cristal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité