L’OTAN va mener un grand exercice nucléaire de dissuasion

L’Otan a démarré ce lundi 17 octobre 2022 son exercice annuel de démonstration nucléaire de dissuasion. Nommé Steadfast Noon, l’opération sera menée en Belgique, au Royaume-Uni et en mer du Nord. Cet exercice s’ouvre dans un contexte de guerre en Ukraine et de menaces de la Russie d’utiliser l’arme nucléaire. L’Otan a tout de suite tenu à préciser que l’exercice nucléaire n’est pas dirigé contre la Russie. Si d’habitude, c’est une opération qui passe inaperçue, l’organisation a souhaité communiquer autour afin de lever toute équivoque liée à la guerre en Ukraine.

« Il s’agit d’un entraînement de routine, qui a lieu chaque année, et l’annuler serait un mauvais signal », a déclaré le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg lors d’une conférence de presse. Il n’est donc pas question pour l’Otan de passer outre un agenda déjà élaboré malgré l’opposition de certains mouvements nationaux qui estiment les responsables de l’Otan « ne font que jeter de l’huile sur le feu » faisant référence à la menace de la Russie.

Publicité

L’Otan explique que l’exercice a un caractère totalement inoffensif mais est dissuasif car selon Oana Lungescu, porte-parole de l’Otan, il « contribue à ce que la dissuasion nucléaire de l’Alliance reste sûre, sécurisée et efficace ». L’opération « Steadfast Noon » aura donc lieu du 17 au 30 octobre 2022 réunissant « 14 États membres et une soixantaine d’avions alliés, y compris des avions de combat de quatrième et cinquième générations, ainsi que des avions de surveillance et des avions ravitailleurs ». Il précise tout de même que l’entrainement aura lieu au moins de 1.000 km de la Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité