La France veut doubler la Russie en Inde

photo credit: Getty Images

Alors que la guerre en Ukraine se poursuit, la France a l’intention de développer ses relations avec l’Inde en matière d’armement. En effet, l’Hexagone veut pallier au problème de manque de crédibilité de la Russie en tant que fournisseur d’armes. Dans ce cadre, Sébastien Lecornu, ministre français de la Défense se rendra, le dimanche 27 novembre 2022, à New Delhi afin de renforcer les relations diplomatiques entre les deux pays. Cela, avant une visite officielle du président français Emmanuel Macron. Notons que la France est visiblement bien placée dans le rang des fournisseurs d’armes à l’Inde, puisqu’elle occupe la deuxième place après la Russie.

Des préoccupations concernant la qualité des armes

Les deux pays mènent également des exercices conjoints depuis 1993. Il faut dire que la France veut exploiter certains dysfonctionnements de la Russie, à son avantage. Au nombre de ceux-ci figurent les préoccupations en ce qui concerne la capacité du respect des délais de production pour l’exportation alors que la Russie est sous le poids des sanctions occidentales et la qualité des armes. Pour rappel, depuis le début de la guerre en Ukraine, Moscou avait évoqué un développement de la coopération militaire avec l’Inde. C’était ce qu’avait déclaré dans une interview à TASS, au cours du mois de septembre dernier, l’ambassadeur de Russie à New Delhi Denis Alipov.

Publicité

« Notre coopération dans ce secteur se développe avec assurance conformément aux nouvelles exigences. Nous y voyons de nombreuses opportunités pour étendre la production conjointe et les technologies de pointe dans le domaine de l’’ingénierie » a déclaré le diplomate russe. Il avait rappelé que les parties avaient déjà commencé à en parler en détail lors du Forum de 2019 à Vladivostok, par la signature d’un accord intergouvernemental sur la production conjointe de pièces de rechange et de composants et la maintenance d’équipements militaires de fabrication nationale, y compris avec la perspective de fournir ces services sur les marchés de pays tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité