Sénégal : accrochage entre militaires et rebelles du MFDC en Casamance

Les armes reprennent du service une fois de plus en Casamance dans la partie sud du Sénégal. Une bande d’éléments armés a tenté de résister à des soldats de l’armée nationale qui ont pour mission de détruire tout champ de Cannabis entre le nord Sindian et le Djibidione. Au moins trois communautés de villages ont été déplacés dans le sud du pays entre mardi et mercredi. Ceci fait suite aux accrochages survenus dans la soirée de mardi entre des soldats de l’armée nationale et des éléments armés supposés appartenir au MFDC vers les villages de Diéyi et Koulissara, dans la commune de Djibidione.

L’armée sénégalaise mène depuis la semaine dernière une opération de destruction de tous les champs de Cannabis entre Djibidione et le nord Sindian après le démantèlement des bases rebelles de Salif Sadio et de Paul Aloukassine Bassène.  Des détonations qui ont fait fuir des centaines de villageois des environs. Une opération qui s’est bien déroulée jusqu’à hauteur du village e Diéyi et Koulissara ou une bande armée supposée appartenir au MFDC a tenté la résistance.

Publicité

Pour l’instant une bonne partie des populations située vers les zones de combats s’est déplacée vers l’intérieur pour plus de sécurité. Une situation qui rappelle les derniers évènements ou l’armée nationale avait procédé en mars 2022 un démantèlement de toutes les bases rebelles de Salif Sadio et de Paul Aloukassine Bassene le long de la frontière Gambienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité