, ,

Bénin: augmenter les salaires ça produit un effet sur 3, 6 mois selon Alain Adihou

Au Bénin, le gouvernement a augmenté les salaires des fonctionnaires de l’Etat. La décision entre en application dès ce mois de décembre. Dans les rangs de l’opposition on apprécie différemment cette mesure. Alain Adihou qui participait récemment à une émission sur la Webtv Binews a d’abord critiqué tout le temps mis par Patrice Talon avant de concrétiser cette promesse faite aux travailleurs en décembre 2021. « L’une des caractéristiques du gouvernement actuel, c’est la communication politique. Et ça j’admire le chef de l’Etat et son équipe, et c’est bien. C’est depuis un an qu’il a annoncé. Personne ne l’avait même obligé. Alors que le Covid-19 était là en train de nous déranger un peu. La guerre russo-Ukrainienne, n’était pas encore complètement établie, mais il l’a annoncé. Il a dit je vais le faire, et il l’a fait un an après » a déclaré ce cadre du parti Force Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE).

« Et après les mêmes difficultés reprennent »

Il reproche fondamentalement au chef de l’Etat d’avoir annoncé très tôt cette revalorisation des salaires. Pour ce membre influent du parti Force Cauris pour un Bénin Emergent, le chef de l’Etat n’était pas obligé d’y aller si vite. « Il aurait fallu prendre le temps, avec ses techniciens, faire le travail et nous dire peut-être en avril ou un peu avant, pour nous dire que compte tenu de l’environnement économique mondial, j’ai envie de faire ceci. et il le fait. C’est déjà bien. Nous l’avons applaudi » a déclaré l’ancien ministre du régime Kérékou.

Publicité

Il trouve cependant, que le relèvement des salaires ne se ressent pas sur le long terme. « Augmenter les salaires, ça produit un effet sur 3 mois, six mois, après c’est fini. On part d’un équilibre plus bas à un équilibre légèrement au-dessus et après les mêmes difficultés reprennent » croit savoir Alain Adihou. Il se demande si le coût de la vie, permettra aux salariés de profiter de cette augmentation des salaires. En tout cas, la plupart des fonctionnaires de l’Etat sont semble t-il satisfaits de cette avancée. Rappelons que le Smig est également passé de 40.000 Fcfa à 52.000 Fcfa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *