France: Un Iranien se suicide pour réclamer la démocratie dans son pays

Photo Unsplash

En France, un Iranien s’est donné la mort pour protester contre le sort qui est réservé aux manifestants dans son pays. Selon les informations rapportées par les médias français, le défunt qui a pour nom Mohammad a pris le soin de laisser un message avant son suicide. Il s’est jeté ce lundi dans le Rhône. Dans la vidéo qu’il a laissée avant son suicide, il explique les profondes raisons qui le poussent à poser cet acte. Pour lui, il s’agit « d’une vidéo suicide dans le but de faire entendre la voix de cette révolution aux oreilles du monde ».

« S’il vous plaît, donnez votre attention sur notre pays. Ils sont seuls, la police et le gouvernement sont extrêmement violents contre les gens » qui sont pourtant « très calmes »,  a déploré l’homme âgé de 38 ans. « La police attaque les gens, on a perdu beaucoup de fils et de filles. On doit faire quelque chose », « nous Iraniens sommes très fatigués de cette situation », a-t-il poursuivi. Les médias indiquent qu’il a joint certaines de ses proches pour des messages d’adieu. Malgré les différentes initiatives de ces derniers, l’homme n’a pas pu être sauvé à temps.

Publicité

Des exécutions en Iran

Rappelons que cette situation intervient dans un contexte où plusieurs personnes sont exécutées en Iran pour leur implication dans les manifestations. C’est le cas d’un homme qui a été exécuté le 8 décembre dernier. Il aurait été reconnu coupable de « guerre contre Dieu » pour avoir poignardé un membre de la force paramilitaire Basij lors d’une manifestation à Téhéran le 23 septembre.  Ce type d’exécutions est fortement condamné par les pays occidentaux. Des sanctions sont en vue contre l’Iran aux États-Unis ainsi que par les pays de l’Union Européenne.

https://twitter.com/anawa86/status/1607734194834227200

Une réponse

  1. Avatar de Lidiotducoin
    Lidiotducoin

    Quel crétin ! On dirait qu’il n’a pas vu la démocratie que ceux à qui il fait appel ont installée en Afghanistan, Iraq, Lybie, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité