, , ,

Mouvement Populaire de Libération(MPL) : Une offre politique inédite et alléchante 

Le Bénin entre dans un tournant décisif de son histoire politique avec les élections législatives prévues pour se dérouler le 8 janvier 2023. Moments inédits pour les partis politiques de solliciter les suffrages des populations, ils se déroulent généralement à travers des discours démagogiques ne reflétant assurément pas les aspirations du peuple. Le Mouvement Populaire de Libération (MPL), se démarquant de cette pratique, propose un projet, conçu par le peuple et pour le peuple pour véritablement insuffler une nouvelle dynamique politique au Bénin et partant, restaurer la démocratie béninoise qui, peu-à-peu, depuis 2016, a perdu ses marques et ses lettres de noblesses.

Le projet de législature pour nous, est une manière de montrer à nos mandants et au peuple béninois que nous maitrisons l’enjeu du scrutin car toutes les élections n’ont pas les mêmes enjeux, mais aussi montrer combien nous sommes à la hauteur de la mission qu’ils nous confient. Cette métamorphose se fera à travers un contrat avec les militants du MPL mais aussi et surtout avec le peuple souverain : C’est le « Contrat de la Restauration »

Publicité

Message aux Béninois!

‘’Chers Compatriotes,’’ 

Le 8 Janvier 2023, se tiendront les élections législatives en vue de l’installation de la 9è mandature de l’Assemblée Nationale dans notre pays. Ces moments inédits, constituent des occasions de donner une nouvelle dynamique à notre chère Représentation nationale à travers sa restauration avec un projet qui valorise son image et ses attributs, rehausse notre parcours démocratique, gage d’un développement économique et durable, de qualité de vie et de solidarité. 

A cette occasion, le Mouvement Populaire de Libération (MPL) sollicitera vos suffrages pour contribuer au rayonnement de la démocratie béninoise chèrement acquise depuis 1990. Fidèle à ses engagements depuis sa création, le Mouvement Populaire de Libération (MPL) participe à cette élection avec l’ambition de défendre le peuple béninois et sa démocratie contre l’imposture, la dictature et les brimades sociales qui tendent à déshumaniser le Bénin depuis 2016.

Durant ces dernières années, j’ai parcouru tout le pays; les douze (12) départements et l’ensemble des Soixante-Dix-sept (77) communes qui les composent où j’ai consulté les jeunes les femmes et les hommes avec un intérêt particulier, écouté les acteurs de tous ordres, les personnes de tous les milieux sociopolitiques et économiques, de toutes les sensibilités et de tous les âges. J’ai pu constater que tous ces hommes et femmes ont perdu confiance en notre Parlement. Ce Haut lieu de politique où des débats mûris, faits dans la divergence des opinions, ont contribué à élever notre marche vers la démocratie et le développement, est désormais une caisse de résonnance et un canal favorable à l’oppression et à la marginalisation.     

Publicité

Notre Représentation Nationale mérite mieux chers compatriotes. Un Parlement libre, démocratique, inclusif reflétant la diversité politique nationale qui assure véritablement ses missions et offre des garanties de protection aux citoyens pour leur plein épanouissement : c’est ce à quoi nous aspirons ; et c’est ce à quoi nous vous invitons à travailler. C’est pour cette raison que le MPL prend le ferme engagement de mener à vos côtés, la lutte pour le renouvellement urgent et pressant de ce parlement mais également de la classe politique parlementaire : ce que j’appelle le contrat de la Restauration.

Expérience A.TEBE

CHAPITRE I : DIAGNOSTIC

Bénin  aujourd’hui : l’état des lieux

Le constat que nous faisons sur les facteurs de la régression des valeurs démocratiques et de l’Etat de droit au Bénin peut se résumer en quelques points suivants :

1. La perte totale de la confiance entre les citoyens et les parlementaires qui se caractérise par une désaffection des citoyens du processus électoral surtout quand il s’agit des élections législatives. Le parlementaire béninois depuis 2016 est considéré comme complice du pouvoir pour d’avantage museler le peuple et l’enliser dans la paupérisation ;

2. La mise en place d’une Assemblée nationale monocolore ne reflétant pas la diversité politique nationale ; 

3. L’absence des jeunes dans le débat politique national en général et parlementaire en particulier. Gangrénés par les questions de subsistances, les jeunes se sont résignés laissant les plus anciens décider de leur sort et du sort de toutes les générations futures ;

4. L’ambigüité des rapports entre les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire soumis aux humeurs et au bon vouloir d’un homme ;

5. L’affaiblissement du niveau du débat politique national ;

6. La non association du peuple au vote des lois qui impactent leur vie et conditions de vie ;

7. La persistance des velléités d’une nouvelle révision opportuniste de la Constitution béninoise ;  

8. Le vote des lois crisogènes et liberticides ; 

9. Le déficit criard du contrôle de l’action gouvernementale ;

10. Le silence coupable du parlement face à l’oppression, la suppression des emplois et des droits acquis ;

11. Le silence criminel du parlement face aux arrestations et détentions arbitraires des acteurs politiques mais aussi des citoyens qui osent dire NON à la dictature; 

12. Le silence coupable du parlement face à la chasse aux opposants ;   

13. L’absence des mesures d’incitation pour les entreprises locales, délaissées pour des groupes étrangers ;

14. La confiscation de l’économie nationale par un clan à la solde des gouvernances; 

15. La création tous azimuts d’impôts et taxes ; 

16. L’amenuisement du pouvoir d’achat des populations face aux crises économiques perlées et l’augmentation sans cesse, des impôts et taxes ; 

17. L’inexistence d’une politique claire sur l’emploi et de soutien aux chômeurs;

18. La précarité des enseignants et de tout le système éducatif ;

19. Un système de santé en manque d’infrastructures, d’équipements et de personnels qualifiés;  

20. Absence de mesures de soutien aux populations victimes d’attaques terroristes et des forces de sécurité et de défense mobilisées sur ces fronts. 

Les problèmes ci-dessus énumérés mettent en évidence, l’inefficacité de la mission des parlementaires béninois. C’est le défi que s’est lancé la liste du Mouvement Populaire de Libération (MPL), née de la volonté des Béninois ayant à cœur la justice, l’état de droit et le développement intégral de leur pays à travers sa participation aux élections législatives du 08 janvier 2023.

Source : Cell/com du parti MPL

Une réponse

  1. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    « Mouvement Populaire de Libération(MPL) : Une offre politique inédite et alléchante »

    Nous manquons de sagesse au Bénin, et certains se font passés pour de véritables rigolos.
    Mouvement Populaire de Libération. Dites-moi Qui ces toquards veulent libérer? Voilà encore un parti politique bidon avec un nom qui manque de donner un frisson à travers l’épine dorsale. N’importe quoi les béninois inventent au jour le jour et quand mettront-ils une fin à ce jeu?
    Hékpaoro!!!!!!! c’est pénible. d’imaginer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité