, ,

Revalorisation des salaires au Bénin : Le plaidoyer de l’UNAPEEB concernant le cas des AME

Longtemps annoncé par le gouvernement de Patrice Talon, la revalorisation des salaires au Bénin a été finalement officialisée. Le cas des Aspirants au métier d’enseignant (AME) fait couler beaucoup d’encre et de salive. Pour rappel, le salaire des AME n’a pas été revalorisé mais il faut préciser que ceux-ci seront désormais 11 mois sur 12.  Cette situation a fait réagir l’Union des associations des parents d’élèves et d’étudiants du Bénin (UNAPEEB). Par un message, le président  de cette union plaide pour l’amélioration de leurs conditions.

Lire l’intégralité de leur message 

Publicité

UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS DES PARENTS D’ELEVES ET D’ETUDIANTS DU BENIN (UNAPEEB) 

Enregistrée sous le n° 2004/0409 DEP-ATL-LITT/SG/SAG-Assoc  du 15 septembre 2004, publiée au JORB, 115è Année n° 22 du 15 novembre 2004.  02 BP : 117 Porto-Novo Tél : (00229) 64 29 93 99 / 90 91 72 50 E-mail : unapeeb2003@yahoo.fr

 

LA REVALORISATION DES SALAIRES LAISSE LES ASPIRANTS AU METIER D’ENSEIGNANT SUR LEUR FAIM

L’Union Nationale des Associations des Parents d’Elèves et d’Etudiants du Bénin (UNAPEEB) a suivi avec beaucoup d’attention, le compte-rendu de la rencontre du  Chef de l’Etat Patrice TALON  avec les Secrétaires Généraux des Confédérations  Syndicales  représentatives le 06 décembre 2022.  L’UNAPEEB retient avec amertume que la situation des  Aspirants au Métier d’Enseignant (AME) est restée au stade annoncé par le gouvernement, à savoir des prestataires de service ; donc non pris en compte dans la revalorisation des salaires. Cependant, nous pouvons noter une légère évolution de cette situation. En effet :

Publicité

Au départ, les tests de recrutement des AME étaient pour constituer une banque de données dans laquelle les collectivités locales viendraient puiser pour combler le manque d’enseignants dans les écoles et collèges. 

Suite aux luttes des AME, aux dénonciations des organisations telles que l’UNAPEEB, la CSTB …. qui les soutiennent, le gouvernement a été obligé de les recruter et de leur payer un salaire 09 mois sur 12.

Ces AME ont poursuivi la lutte pour une amélioration de leurs conditions de vie et de travail et le gouvernement en a radié des dizaines. Aujourd’hui, ils seront payés 11 mois sur 12 et dans quelles conditions ?  10 mois de salaires de précarité et 02 mois avec la moitié de ce salaire en situation de  renforcement de capacités pendant les vacances. Leur rémunération n’a connu aucune amélioration, car la revalorisation des salaires ne les concerne pas puisse qu’ils sont toujours traités en « Prestataires de service ». Après trois ans d’exercice du métier d’enseignant en tant qu’AME, ils passeront à nouveau un test avant d’être reversés éventuellement en Agents Contractuels de Droit Public d’Etat (ACDPE). Dans ces conditions, l’école ne saurait se porter bien et c’est la République qui perd avec en tête les apprenants et leurs parents. 

L’UNAPEEB estime que cette attitude du gouvernement envers les AME qui font plus de 80% aujourd’hui du personnel enseignant dans nos écoles, collèges  et lycées publics, porterait préjudice à notre Ecole. 

Voilà pourquoi elle plaide auprès du gouvernement pour :

le paiement de salaires 12 mois sur 12 aux AME, à compter de cette rentrée scolaire 2022-2023 ;

le renforcement de capacités des AME durant un (01) mois pendant les vacances ;

deux mois de vacances, c’est-à-dire deux mois de repos après avoir fait neuf mois d’activités intenses au même titre que tous les autres enseignants titulaires du public ;

le reversement des AME en Agents de l’Etat sans obligation de passer un nouveau concours.

L’UNAPEEB exhorte tous les parents d’élèves du public comme du privé et toutes les personnes soucieuses de l’avenir de notre pays à défendre les AME et user de toutes les relations possibles et imaginables pour toucher les cordes sensibles des dirigeants de notre pays en faveur de cette catégorie d’enseignants pour la bonne formation de nos enfants, citoyens de demain.  

Cotonou, le 07 décembre 2022.

Pour le BEN/UNAPEEB

Le Président,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires