Russie – USA: les « relations (…) sont toujours dans un état déplorable », selon le Kremlin

Dans la journée d’hier, plusieurs médias avaient annoncé la libération de Brittney Griner, une célèbre basketteuse professionnelle américaine arrêtée en Russie plus tôt cette année et condamnée à une peine de prison. Depuis sa condamnation, plusieurs voix aux USA avaient appelé les autorités à négocier sa libération. Chose faite il y a quelques heures puisque la basketteuse a été échangé avec un vendeur d’armes du pays de Poutine. La nouvelle qui a ravit ses proches ne fait pas que des heureux. L’ancien président Donald Trump s’est attaqué à son successeur en fustigeant un « mauvais » accord. Il a regretté que l’ancien marine Paul Whelan n’ait pas été libéré. De son côté, le Kremlin a réagi à la nouvelle de la libération de la basketteuse et de son ressortissant ce vendredi. La présidence russe a commenté l’état des relations

Trump critique Biden après le dernier échange de prisonniers

L’ancien président Donald Trump a réagi après l’annonce de la libération de la basketteuse américaine Brittney Griner en pleine guerre en Ukraine. La basketteuse américaine va rejoindre ainsi sa famille après un échange avec le vendeur d’armes russes Viktor Bout. Sur son réseau social Truth Social, l’ancien président Donald Trump a critiqué l’échange de prisonniers conduit par son successeur, le démocrate Joe Biden. Visiblement, l’ancien président Donald Trump aurait apprécié que l’ancien marine américain Paul Whelan qui a été condamné pour espionnage sous son mandat soit libéré.

Publicité

« Quel embarras « stupide » et antipatriotique pour les États-Unis !!! » a écrit l’ancien président concernant l’échange de prisonniers qui a permis la libération de la basketteuse Brittney Griner. Il s’est par ailleurs demandé pour l’ancien marine n’a pas été libéré. « Pourquoi l’ancien Marine Paul Whelan n’a-t-il pas été inclus dans cette transaction totalement unilatérale? » s’est interrogé le magnat de l’immobilier. « Il aurait été libéré sur simple demande », a également écrit l’ancien président républicain. D’un autre côté, la Russie via le Kremlin a réagi sur l’état des relations entre la Russie et Washington et précisé le « principal résultat » qui n’est pas encore la fin de la crise ukrainienne. « Le principal résultat » l’échange entre les deux puissance « c’est qu’un citoyen russe qui était prisonnier pendant 14 ans des Américains, de façon absolument illégale, a pu rentrer au pays ».

« Le principal résultat »

Le lendemain de l’annonce de la libération de Brittney Griner, la présidence russe a averti que les négociations qui ont conduit à l’échange de prisonniers ne signifie pas que la crise ukrainienne a été résolue et précisé que les relations sont toujours dans un état « déplorable ». « Ces négociations concernaient uniquement l’échange, il est probablement incorrect de faire des conclusions hypothétiques disant que ce serait un pas vers une sortie de la crise que nos relations bilatérales traversent actuellement« , a affirmé Dmitri Peskov, le porte parole de la présidence qui poursuit « nos relations bilatérales sont toujours dans un état déplorable ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *