Syrie: la Chine avertit après l’offensive turque

Le lundi 21 novembre 2022, la Turquie a lancé les représailles contre les groupes kurdes en Syrie et en Irak après l’attentat d’Istanbul qui a tué 6 personnes et fait 81 blessés. Ankara accuse le parti des travailleurs du kurdistan (PKK) et les groupes alliés d’être derrière cette explosion. Seulement ,les frappes turques contre ces groupes kurdes sont condamnées par de grandes puissances comme la Chine. Le représentant permanent adjoint de la Chine auprès des Nations Unies a condamné les actions militaires du régime Erdogan en Syrie. Pour Geng Shuang, il s’agit d’une violation de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Syrie. « Tous ces actes violent grossièrement la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie et peuvent conduire à l’escalade ainsi qu’à la propagation du conflit syrien. La Chine exprime sa grave préoccupation » a déclaré le diplomate asiatique.

Ankara envisage de « mener des opérations militaires terrestres » en Syrie

Il faut dire que outre les frappes aériennes, Ankara, envisage de mener des opérations militaires terrestres , dans le pays. C’est du moins ce qu’indique Geng Shuang. Il fustige aussi les frappes aériennes israéliennes sur la Syrie. Ce qui contribue à l’instabilité de la situation sécuritaire dans le pays, de son point de vue. Rappelons que les Etats-Unis condamnent aussi les frappes turques en Syrie. Fin novembre, le département d’Etat américain a appelé à une ‘désescalade immédiate’ dans la région. Ned Price son porte-parole, dit reconnaître « les préoccupations légitimes » de la Turquie mais ses « récentes actions militaires déstabilisent la région , menacent l’objectif commun de lutte contre l’Etat islamique et mettent en danger les civils et le personnel américains« . En effet , les Etats Unis sont inquiets pour leurs soldats sur le terrain.

Publicité

Le porte-parole du ministère de la défense américaine Patrick Ryder avait dans un communiqué indiqué que les agissements d’Ankara mettaient en danger les troupes américaines dans la région. « Les récentes frappes aériennes en Syrie ont directement menacé la sûreté et la sécurité du personnel américain qui travaille en Syrie avec des partenaires locaux pour vaincre l’Etat islamique » a déclaré M Ryder.. Les Etats-Unis, disent également leur préoccupation après avoir appris que des attaques délibérées sont menées contre les « installations civiles »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *