Une plateforme de dialogue pour améliorer l’inclusion financière en Afrique 

Du 28 au 29 novembre 2022, près de 800 décideurs publics ou privés de la sphère des finances se sont donnés rendez-vous à l’hôtel 2 février à Lomé pour le Sommet de l’Industrie Financière Africaine (AFIS 2022). Pendant ces deux jours, à travers les panels de discussion, conférences, ils ont réfléchi à une économie africaine plus souveraine, innovante et durable à un moment où l’économie mondiale est en turbulence.

AFIS 2022 se tient sous le signe de la relance économique du continent à travers le développement d’une industrie financière compétitive, innovante, inclusive et durable. L’événement, organisé en partenariat avec l’IFC, organisation du Groupe de la Banque mondiale consacrée au secteur privé, et la République du Togo, rassemble plus de 800 décideurs de haut niveau des secteurs de la finance africaine. Pendant deux jours, plus d’une trentaine de conférences, ateliers et tables rondes permettront aux leaders de l’industrie africaine de contribuer à la relance économique du continent. AFIS se positionne comme un lieu de dialogue incontournable entre les représentants des secteurs public (ministres de l’Économie et des Finances, banquiers centraux, régulateurs) et privé (dirigeants des plus grandes institutions financières, banquiers, assureurs, fintechs et opérateurs de mobile money, marchés de capitaux…).

Publicité

« Ce sommet est une belle occasion pour penser l’avenir de la finance africaine, a déclaré Son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBÉ, Président de la République Togolaise. Le futur de la finance africaine se construira sur la collaboration entre gouvernements et le secteur financier. « Le Togo travaille sans relâche pour conforter son rôle de porte d’entrée naturelle de l’Afrique de l’Ouest et de plateforme pour l’industrie financière au niveau panafricain, dans le cadre de sa feuille de route 2025», a-t-il ajouté. « Au moment où l’Afrique commençait à se remettre de l’impact de la COVID-19, la guerre en Ukraine a accentué les crises énergétique et alimentaire, plongeant ainsi des millions de personnes supplémentaires dans la pauvreté, a déclaré Sérgio Pimenta, vice-président d’IFC pour l’Afrique. Cette réunion des décideurs du secteur financier intervient à un moment charnière. Nous devons trouver des solutions innovantes pour renforcer le rôle du secteur privé dans la transformation des économies africaines – à travers le financement du commerce et de l’action climatique, la transformation digitale et le soutien aux petites et moyennes entreprises – pour un avenir durable et inclusif. »

« AFIS vient combler un besoin essentiel pour l’avenir et la souveraineté de l’industrie financière africaine. Cette plateforme est au service de ce secteur pour en faire le moteur des politiques de croissance et accélérer l’intégration régionale. Réunir banquiers, assureurs, opérateurs télécom, fintech, acteurs des marchés de capitaux et régulateurs est indispensable si nous voulons relever ces défis. Je voudrais également réitérer mes remerciements au Président Faure GNASSINGBÉ qui a été l’un des demiers à croire en ce projet et à nous soutenir pour son organisation », a déclaré Amir Ben Yahmed, président de l’Africa  Ceo Forum.

Fondée par le groupe Jeune Afrique Media en 2021, avec le soutien de l’IFC (Groupe de la Banque mondiale), l’AFIS est une organisation sœur de l’AFRICA CEO FORUM, la principale plateforme du secteur privé africain. L’objectif de l’AFIS est de construire une industrie financière robuste au service de l’économie réelle et du développement durable. Réunissant les personnalités et institutions les plus influentes de la finance africaine, ainsi que les régulateurs, l’AFIS œuvre à l’amélioration de l’inclusion financière et à l’émergence d’une véritable industrie panafricaine des services financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *