Chinois tués en Centrafrique : Xi Jinping réclame des sanctions « sévères »

Après le meurtre de près de 10 Chinois ce dimanche en Centrafrique, Pékin est monté au créneau et a réclamé des mesures urgentes pour retrouver et punir sévèrement les auteurs de cette attaque. Selon un communiqué du ministère chinois des Affaires étrangères, Xi Jinping « a appelé à déployer tous les efforts nécessaires pour soigner les blessés ainsi qu’à sévèrement punir les meurtriers conformément à la loi ».

Ce fut également le moment pour le président chinois de rappeler à ses compatriotes que plusieurs régions de la Centrafrique sont inscrites sur la liste des localités dangereuses. « À l’exception de la capitale Bangui, le niveau de risque sécuritaire dans les autres régions de la Centrafrique est rouge, c’est-à-dire extrêmement élevé », indique-t-il tout en les invitant à évacuer au plutôt ces régions dangereuses.

Publicité

Selon les précisions qui ont été apportées par les médias sur la situation, l’attaque a eu lieu ce dimanche sur un site minier dans la région de Bambari, dans le centre du pays. Selon les confidences qui ont été faites par le maire de la commune à l’Agence de presse française, au total, neuf décès ont été enregistrés et deux personnes blessées. Les victimes sont tous des travailleurs d’origine chinoise du site minier de « l’entreprise Gold Coast Group ». Pour l’heure, aucun détail n’a filtré sur les circonstances de cette attaque encore moins sur les auteurs. L’attaque n’a été revendiquée par aucun groupe armé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité