,

Gaz russe: l’Allemagne a presque compensé le total de ses importations

L’année dernière, l’Europe a été secouée par des tensions géopolitiques entre la Russie et les pays occidentaux, après que le premier a lancé une offensive militaire en Ukraine qui a été condamnée dans plusieurs pays du monde. Les occidentaux ont par la suite imposé de multiples sanctions contre la Russie et cela a entraîné une riposte de Moscou. Dans la foulée, les autorités ont suspendu les livraisons de gaz russe vers l’Union européenne. Ce samedi, selon les publications de médias, l’Allemagne a presque compensé ses importations de gaz russe.

Ce n’est plus un secret. La Russie a coupé les livraisons de son gaz aux occidentaux après les multiples sanctions imposées au pays dirigé par Poutine dont le plafonnement du prix de cet hydrocarbure du fait de la guerre lancée en Ukraine en février de l’année dernière. Cela a laissé de nombreux pays dépendants du gaz russe en difficulté, mais l’Allemagne a réussi à compenser presque toutes ses importations de gaz en provenance de Russie grâce à une combinaison de sources alternatives selon les publications de médias ce samedi 04 Mars 2023.

Publicité

Entre 2017 et février 2022, l’Allemagne importait en moyenne 77 térawattheures de gaz naturel par mois, moins les exportations, qui ont été utilisées pour couvrir la consommation intérieure et remplir les installations de stockage. Cependant, lorsque la Russie a décidé de suspendre les livraisons de gaz russe, l’Allemagne a rapidement cherché des alternatives pour maintenir son approvisionnement en gaz naturel. Grâce à une augmentation des importations en provenance de Norvège, des Pays-Bas et de Belgique, l’Allemagne a réussi à compenser presque toutes ses importations de gaz en provenance de Russie.

Les importations nettes de septembre 2022 à fin janvier 2023, soit hors livraisons de gaz russe, ont été en moyenne de 72,7 térawattheures par mois, soit un niveau proche de ce que le pays importait auparavant. De plus, l’Allemagne a également commencé à recevoir du gaz naturel liquéfié (GNL) en janvier via de nouveaux terminaux GNL situés sur les côtes allemandes. Environ 4 térawattheures de GNL ont été livrés à l’Allemagne via ces terminaux, offrant une source d’approvisionnement supplémentaire. L’Allemagne n’est pas le seul pays à chercher des alternatives au gaz russe. De nombreux autres pays européens ont également augmenté leurs importations de gaz en provenance de Norvège, d’Algérie et du Qatar pour compenser la perte de gaz russe.

Une réponse

  1. Avatar de Bah
    Bah

    Le gaze russe es plut important

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *