Otan: Jens Stoltenberg fait une annonce sur la Finlande

La Finlande rejoint officiellement l’Otan ce mardi 4 avril. L’annonce a été faite par le secrétaire général de l’organisation, Jens Stoltenberg. Ce pays sera ainsi le 31ème membre de cette alliance militaire. « Demain (mardi), nous accueillerons la Finlande comme 31e membre. C’est vraiment une journée historique », a indiqué le responsable de l’organisation tout en martelant que le drapeau finlandais serait hissé mardi en milieu d’après-midi au siège de l’Alliance à Bruxelles. Cette annonce intervient après plusieurs mois de tractations.

Cette initiative relative à l’intégration de la Finlande et de la Suède à l’Otan aura rencontré également d’énormes oppositions au sein de certains pays. La Russie avait formellement manifesté son opposition à cette initiative. « Après l’adhésion de la Finlande et de la Suède, la longueur totale des frontières entre la Russie et l’Otan va presque doubler. S’il semble encore à quelqu’un que cela améliorera d’une manière ou d’une autre la sécurité de l’Europe, soyez certains que les nouveaux membres du bloc hostile deviendront une cible légitime pour les mesures de représailles russes, y compris celles de nature militaire » a signifié le diplomate russe Viktor Tatarintsev par le canal d’un communiqué.

Publicité

Pour l’heure, l’annonce de Jens Stoltenberg ne concerne que la Finlande. L’adhésion de la Suède à l’Otan a été fortement contestée par des manifestations en Turquie. La situation fait suite l’affaire du Coran brûlé par des manifestants. Le chef de l’État turc, Recep Tayyip Erdogan, avait indiqué que Stockholm ne doit pas espérer un soutien d’Ankara, en ce qui concerne son adhésion à l’OTAN. « Ceux qui permettent un tel blasphème devant notre ambassade ne peuvent plus espérer notre soutien pour leur adhésion à l’Otan », avait-il déclaré. 

9 réponses

  1. Avatar de alf2chod
    alf2chod

    De mon point de vue, l’OTAN et l’UE ne pourront survivre longtemps à cette crise ukrainienne. Vous êtes là prendre les quolibets des propagandistes occidentaux comme vérités. Mais vous ne voyez pas la crise économique et financière que vit l’Occident, les banques qui s’écroulent, l’inflation qui devient incontrôlée. Tout ceci est dû en grande partie aux sanctions occidentales. L’inflation du prix des produits énergétiques a joué contre les économies de l’UE et la saisie des avoirs de la banque centrale de la Russie et son exclusion du Swift ont fait que plusieurs pays abandonnent le Dollar et l’Euro comme monnaies réserves. Si cette guerre dure, cette crise économique durera aussi. Et si cette économique dure, l’UE va s’effondrer et si elle s’effondre, l’OTAN va disparaître.

    1. Avatar de SOLONG
      SOLONG

      Ok! c’est compris.
      Voilà encore un cinglé propagandiste qui vient ici nous faire chi..e+..r.

      1. Avatar de Kuss
        Kuss

        La propagande est dans les 2 camps !
        Dire que la presse francophone est impartiale, objective et non-mensongère relève de la crédulité la plus totale

        1. Avatar de NONO
          NONO

          Bof! Dans la vie l’objectivité est pour les bouseux.
          Volià!

  2. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    Il faut savoir, qu’aucune arme nucléaire, AUCUNE de l’OTAN n’a été bougée depuis la chute du mur en 1999.

    Les pays anciennes colonies soviétiques ont rallié l’OTAN (Pologne, Tchéquie, …) mais aucune ne s’est vu installer sur son sol les armes nucléaires de l’OTAN

    \\\\ ///
    (@_@)

    1. Avatar de Korroh
      Korroh

      J’apprécie beaucoup votre approche des choses, votre obsession de la vérité, votre volonté inébranlable de dissiper les doutes. Faire face à la dynamique de mensonge de propagande idéologique. Nous avons tous le devoir de contribuer positivement à la lutte contre l’irrationnel. Tel doit être le devoir de tout intellectuel : éclairer

    2. Avatar de alf2chod
      alf2chod

      La question n’est pas celle du mouvement des armes nucléaires mais plutôt celle de l’expansion de l’OTAN car légalement, dès lors qu’un pays adhère à l’OTAN, les USA ont la capacité juridique d’y positionner leurs armes y compris nucléaires. De plus, il est techniquement très facile d’utiliser les logistiques de lancement des armes conventionnelles pour le lancement des armes nucléaires. Durant la période de la guerre froide et à la suite de la crise des missiles cubains, un accord avait été trouvé pour garantir la prédictibilité de chacun des deux camps en ce qui concerne ses armes nucléaires. Les USA avaient accepté, en contrepartie du renoncement de l’Union soviétique à positionner des armes nucléaires au Cuba, de retire ses armes nucléaires de la Turquie. Mais aujourd’hui, cette prédictibilité n’existe plus. Ce n’est pas une bonne chose pour la sécurité de l’humanité. Cela ne permet pas d’éviter l’éclatement d’une guerre nucléaire par erreur parce qu’un pays pourrait interpréter les agissements de l’autre comme hostiles et pourrait chercher à tirer le premier ses armes nucléaires. En effet, les distances entre les frontières de la Russie et celle de l’OTAN ne donnent plus aujourd’hui la capacité à chacun des deux camps d’apprécier ce que l’autre fait avant de réagir. Et ce n’est pas la faute de Poutine.

      1. Avatar de Socks
        Socks

        Exactement ! Les têtes nucléaires n’ont pas bougé mais tout est prêt pour les lancer ! Il suffira de les déplacer au dernier moment.
        Hypocrisie typiquement anglo-saxonne : officiellement, on construit des silos anti-missiles … capables de se transformer en lance-missiles !
        C’est de cette façon que RIP Gorbi s’est fait avoir !

  3. Avatar de Kissing Jr
    Kissing Jr

    Même si on peut comprendre la Finlande, celle-ci se met de facto dans une situation similaire, voire pire que celle de l’Ukraine ! Est-ce que l’OTAN va installer des missiles à quelques mètres de la frontière russe ? Si oui, comment va réagir Poutine ?
    Peut-être de la même manière que les USA face aux missiles de Cuba ! Très mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *