La Chine veut s’allier à la France pour contrer les USA dans ce domaine

Les États-Unis se distinguent depuis longtemps par leur supériorité technologique dans plusieurs domaines, un statut consolidé par d’importantes innovations et des investissements massifs en recherche et développement. Ce leadership s’étend de l’internet, à la robotique à l’aérospatiale et la biotechnologie pour ne citer que ces domaines. Les entreprises technologiques américaines, comme Google, Apple, et Microsoft, dominent le marché mondial, influençant profondément les tendances et les standards dans leurs domaines respectifs.

De plus, les États-Unis abritent de prestigieuses institutions de recherche et des universités de renom, qui sont des incubateurs de découvertes et d’innovations majeures. Cette suprématie technologique, soutenue par un écosystème dynamique de startups et d’investisseurs, confère aux États-Unis une influence significative et une capacité à façonner l’avenir technologique à l’échelle mondiale. Mais depuis quelques mois, les USA ont également marqué leur domination dans un nouveau domaine: l’intelligence artificielle.

Publicité

La Chine se prépare… et se tourne vers la France

La Chine a exprimé son désir de collaborer étroitement avec la France dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA). Cette proposition, émanant du ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi lors d’une consultation avec son homologue française Catherine Colonna, suggère une coopération renforcée dans plusieurs secteurs technologiques, y compris l’aérospatial et les technologies numériques à faible émission de carbone.

Cette initiative est d’une importance capitale, étant donné la position dominante des États-Unis dans l’industrie de l’IA. « Il faut renforcer la coopération innovante: l’élargir dans le domaine aérospatial, dans des sphères telles que les technologies numériques et à faible émission de carbone, dans le domaine de l’intelligence artificielle« , a déclaré Wang Yi.

En parallèle, le ministre chinois a souligné la nécessité d’accroître les échanges d’étudiants et de stimuler les relations partenariales entre universités et organismes de recherche des deux pays. L’objectif est de renforcer l’interaction entre les centres analytiques, les médias et les régions de la Chine et de la France, consolidant ainsi leur collaboration scientifique et technologique.

Publicité

La France cherche aussi à s’imposer

Cette démarche chinoise intervient dans un contexte où l’Europe, et en particulier la France, s’efforce de ne pas rester en retrait dans la course mondiale à l’IA. Le 17 novembre, à Paris, des figures de proue de l’industrie française telles que Xavier Niel (Iliad), Rodolphe Saadé (CMA-CGM) et l’américain Eric Schmidt (ancien PDG de Google) ont annoncé la création de Kyutai, un laboratoire de recherche visant à devenir leader européen de l’IA open source. Cette initiative reflète une prise de conscience européenne de l’importance stratégique de l’IA et de la nécessité de retenir les talents locaux, souvent tentés par les opportunités à l’étranger.

Kyutai, basé à Paris, a été lancé à Station F, l’incubateur de startups de Xavier Niel, avec un capital initial de 300 millions d’euros, provenant de divers investisseurs. L’objectif de Kyutai est de travailler sur de nouveaux modèles d’IA, en espérant devenir une référence en Europe. Cette démarche est soutenue par le gouvernement français, avec des interventions de Jean-Noël Barrot, ministre du numérique, et d’Emmanuel Macron, président de la République, qui ont tous deux salué l’initiative.

Cette alliance potentielle entre la Chine et la France dans le domaine de l’IA pourrait significativement modifier l’équilibre des forces dans le secteur technologique mondial. Alors que les États-Unis dominent actuellement le marché de l’IA, l’entrée en scène de la Chine et de la France, avec leurs ressources combinées et leurs efforts concertés, pourrait offrir une alternative compétitive et diversifiée dans un domaine en rapide évolution.

Une réponse

  1. Avatar de Jacques
    Jacques

    Changer de maître n,a jamais fait d,un esclave un homme libre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires