La Russie bannit le mouvement LGBT accusé d’extrémisme

La Russie a récemment intensifié ses efforts pour surveiller et réprimer non seulement les opposants à la guerre en Ukraine mais aussi la communauté LGBT+. Le développement de l’outil « Oculus » par le Centre principal de radiofréquences (MRFC) symbolise cette évolution. Capable d’analyser des centaines de milliers d’images par jour sur les réseaux sociaux, Oculus vise spécifiquement des contenus considérés comme « extrémistes« , incluant la « propagande LGBT« . Cette mesure s’ajoute à une législation punissant la diffusion d’informations jugées mensongères sur l’armée russe, avec des peines allant jusqu’à 15 ans de prison.

Dans le contexte de cette surveillance accrue, la Cour suprême de Russie a pris une décision marquante ce 30 novembre, en bannissant le « mouvement international LGBT et ses filiales » pour extrémisme. La Russie, en prenant cette décision, affirme son positionnement en faveur de valeurs conservatrices. Cette action, qui intervient dans une période de virage conservateur du pays, expose les homosexuels et militants des droits LGBT+ à des poursuites judiciaires et à des peines de prison.

Publicité

Cette décision a été prise sans la présence d’aucun représentant officiel du mouvement LGBT, car aucune organisation portant ce nom n’existe officiellement en Russie.

Auparavant, les personnes LGBT+ risquaient des amendes pour « propagande », mais la menace de l’emprisonnement représente une nouvelle mesure à ne plus prendre à la légère. La réaction de la communauté LGBT+ à cette nouvelle législation est marquée par la peur et l’incertitude. Selon des associations, de nombreux militants et membres de la communauté LGBT+ en Russie sont contraints de vivre dans la clandestinité ou de chercher asile ailleurs pour échapper à ces nouvelles mesures répressives.

Pour rappel, il y a quelques mois, les députés russes ont adopté une loi ciblant spécifiquement les personnes transgenres, interdisant les transitions, y compris les opérations chirurgicales et les thérapies hormonales.

6 réponses

  1. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    Bannir LGBTQ, quelle hypocrisie, et cependant la Russie permet à ses habitants de pratiquer la beastialité, des chiens qui baisent des femmes russes, des jeunes filles russes, des femmes russes qui se font taper par des chevaux ou des ânes, même les cochons font partie des menus des femmes russes. À mon avis je pense que LGBTQ est mieux acceptable que la zoophilia.Voilà donc l’une des raisons les russes sont des brutes.

  2. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    Iriez-vous afficher ma réponse à Atholantean?

  3. Avatar de The Atholantean
    The Atholantean

    La Russie bannit le mouvement LGBT accusé d’extrémisme

    Notre frère Transgenre « The Atlantean » va être furax…

    1. Avatar de Saint AHOBA
      Saint AHOBA

      The Atholantean..;rires …very funny!

    2. Avatar de The Atlantean
      The Atlantean

      Et tu devrais être le vrai transgenre. Tu es né minable et tu demeureras minable, piteux, fougueux, morveux pour le reste de ta vie. Depuis quand tu as su que je suis un transgenre? si tu ne l’es pas déjà toi-même. Je suis un franc-tireur (straight shooter), « Sunou assuka nin nouwé » Tu parles et tu as des tendances d’un pédéraste. Malheureusement que tu es un homme, sinon j’irai te défoncer, tu n’oublieras jamais dans ta vie. The Atlantean est pour les femmes et les belles nanas. Alors que toi, tu cours derrière les vaches de ton père. Idiot!

  4. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    Heureusement que notre camarade le président Vladimir Poutine est là longues vies à lui l’homme qui à dire non à l’Occident l’ere du 21ème siècle vive le peuple patriotes Russes vive la Russie et abas lgbt voyez l’affaire notez moi très très bien ça dixit Dr Doss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *