Un avion se trompe d’aéroport et atterrit à 370 km

Photo unsplash

C’est un incident insolite pour l’aviation civile> Un Airbus A320 de United Nigeria Airlines, prévu pour relier Lagos à Abuja, a atterri par erreur à Asaba, à environ 370 kilomètres de sa destination initiale. Cet incident survenu le 26 novembre dernier a suscité une vive agitation parmi les passagers, surpris de se retrouver dans une ville totalement différente de leur destination prévue.

L’erreur semble provenir d’une communication défaillante entre la tour de contrôle et l’équipage. Selon la compagnie, le pilote était au courant de ce changement de plan de vol, mais il semble y avoir eu un manque de communication avec le personnel de cabine.

Publicité

Les passagers, croyant arriver à Abuja, ont été pris de court en découvrant leur véritable localisation à Asaba. La confusion a été accentuée par une annonce erronée du personnel de cabine, annonçant l’arrivée à Abuja, alors que l’avion se trouvait réellement à Asaba. Cette erreur a été confirmée par plusieurs témoignages sur la toile.

Un communiqué pour s’expliquer

En réaction à cet événement, United Nigeria Airlines a émis un communiqué expliquant que le pilote était informé du déroutement temporaire. Toutefois, l’annonce incorrecte faite par le personnel de cabine a semé la confusion parmi les passagers. De son côté, l’Autorité de l’aviation civile du Nigeria a lancé une enquête approfondie sur cet incident.

Cette erreur pourrait avoir de graves conséquences pour la compagnie aérienne. L’autorité de régulation envisage de suspendre tous les avions loués avec équipage dans le cadre des opérations de United Nigeria Airlines. Cette mesure préventive reste en attente des conclusions de l’enquête en cours.

Le directeur général de l’Autorité de l’aviation civile du Nigeria, Musa Nuhu, a souligné l’importance de la sécurité dans l’industrie aéronautique et la nécessité d’assurer une communication claire et précise pour éviter de tels incidents à l’avenir. Alors que l’enquête se poursuit, la compagnie et les autorités de l’aviation civile doivent tirer les leçons de cet événement pour prévenir toute récurrence à l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité