Or en Afrique: production record pour une mine d’un pays

La Mauritanie est entrain de s’imposer comme un acteur important de la production de l’or en Afrique, notamment dans la zone sahelo-saharienne. Le pays produit de l’or depuis de nombreuses années, mais il ne constituait pas la principale richesse nationale, ce qui n’est pas le cas présentement. Au niveau du Sahel, quand on parle de production aurifère, on pense immédiatement à des pays comme le Burkina Faso, le Mali ou encore le Niger.

La Mauritanie est entrain de passer dans une autre dimension. En 2022, l’or est devenu le premier produit d’exportation de la Mauritanie, une première dans l’histoire du pays. C’est la mine d’or de Tasiast qui a grandement contribué à cette prouesse. L’entreprise Kinross Gold est en charge de l’exploitation de la mine d’or de Tasiast. Pour cette année, le site a produit environ 500 000 onces.

Publicité

Rien que pour le troisième trimestre, Kinross Gold a enregistré une production de 171 140 onces d’or. L’embellie aurifère de la Mauritanie n’est pas le fait du hasard. En effet, les premières autorités ont déployé une stratégie audacieuse afin de bien exploiter les ressources en or du pays. C’est ainsi que le projet Tasiast 24k a vu le jour en 2019. Grâce à ce projet, la Mauritanie a augmenté de 50% la capacité de traitement initiale de la mine d’or de Tasiast. Cela a permis la production de 24 000 tonnes d’or par jour.

En 2022, le site minier a mis la barre très haut avec une incroyable possibilité de production. La Mauritanie a désormais toutes les cartes en main pour se positionner comme un mastodonte de la production de l’or en Afrique de l’Ouest. Le pays est cité en exemple dans la lutte contre le terrorisme, car il a su mettre en place un judicieux plan de lutte. En l’espace de quelques années, la nation sahélienne a réussi à pratiquement endiguer le terrorisme de son sol.

Des ressources colossales furent mobilisées pour équiper l’armée et démobiliser les anciens terroristes qui voulaient retrouver une vie normale. Maintenant que la stabilité a été acquise, les autorités mauritaniennes mettent les bouchées doubles pour réussir la transformation socio-économique du pays. Le secteur aurifère va jouer un très grand rôle dans l’atteinte de cet objectif.

Publicité

Selon des sources concordantes, le potentiel du site minier de Tasiast est très conséquent. Avec les différents aménagements qui pointent à l’horizon, la mine de Tasiast n’a pas encore mis à jour ses trésors. L’économie mauritanienne peut se frotter les mains, car de très belles perspectives sont en ligne de mire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *