Air France fait face à une nouvelle difficulté

Air France, en proie à de nouvelles difficultés. En effet, la compagnie aérienne française fait face à un manque de personnel, notamment de pilotes formés. Résultat, plusieurs dizaines de ses avions A220 sont actuellement cloués au sol, sur les tarmacs. Une situation à laquelle sont toutefois confrontées plusieurs compagnies à travers le monde.

C’est une situation à laquelle les compagnies aériennes n’étaient probablement pas préparées. En effet, depuis quelques mois, Air France et d’autres géants de l’aérien font face à un manque de pilotes formés. Les raisons sont nombreuses. La première, c’est que depuis la fin de la pandémie du COVID-19, le nombre de vols long-courriers a explosé, augmentant beaucoup plus rapidement que prévu.

Publicité

Air France et d’autres professionnels de l’aviation, face à une pénurie de pilotes

Une seconde explication, c’est la guerre en Ukraine. En effet, les sanctions internationales à l’encontre de la Russie font que les détours sont beaucoup plus importants. Par exemple, pour se rendre au Japon, il faut contourner les espaces aériens, ukrainiens et russes. Les trajets, plus longs, nécessitent plus de pilotes. Dans notre exemple, 4 sont désormais nécessaires, contre 3 auparavant.

Un trafic qui devrait doubler d’ici à 20 ans

Une situation qui touche tout le monde. Selon l’association du transport aérien international (IATA) ce sont pas moins de 500.000 pilotes aériens qui manquent à l’appel, si les chiffres du trafic aérien pour les vingt prochaines années sont pris en compte. En effet, ce dernier devrait doubler, selon les estimations, d’ici à 2045. De son côté, Air France assure que ses sessions de formation tournent à plein régime.

Quid des avions cloués au sol ? La compagnie aérienne française les met à disposition. Ces derniers ne seront toutefois pas utilisés dans le cadre de vols commerciaux. En revanche, comme l’indique le groupe, ils sont disponibles « pour des aléas d’exploitations comme la météo, des pannes ou un besoin d’entretien ».

Publicité

Des difficultés en Afrique

La situation d’Air France au Mali et au Nigeria est complexe et pleine de défis. En ce qui concerne le Mali, la compagnie aérienne a vu son autorisation de vol récemment annulée par les autorités maliennes, malgré son intention de reprendre ses opérations après une suspension de deux mois due aux tensions régionales. Cette annulation, attribuée à un manque de consultation au sein du gouvernement malien, est un revers pour Air France, qui avait espéré reprendre ses vols vers le Mali en mars 2024. Les autorités maliennes exigent une reprise des vols orchestrée de manière responsable, respectant la souveraineté nationale.

Au Nigeria, Air France fait face à un autre défi majeur: une obligation fiscale de 1,6 million de dollars imposée par le gouvernement nigérian. Cette demande fiscale, qui va à l’encontre d’un accord de double imposition entre la France et le Nigeria, complique davantage la situation d’Air France dans la région. La compagnie aérienne conteste cette demande, arguant que, selon l’accord, elle devrait être exemptée de ces impôts pour les profits tirés de ses opérations internationales. Cette situation reflète les difficultés posées par les accords post-coloniaux qui ne correspondent pas aux réalités économiques actuelles, nécessitant souvent une renégociation. Des pays comme le Burkina Faso ont même décidé de mettre fin aux accords sur la non-imposition des entreprises françaises dans certains cas, illustrant la complexité et l’urgence de ces questions diplomatiques et économiques.

Une réponse

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    C’esr Nigeria ou Niger?

    Nous, n’avons pas d’avions, pas de marché domestique ni international à servir. Nos jeunes laissés à eux-mêmes ne peuvent pas prétendre au métier de pilote, car n’ayant pas accès facile à une (des écoles) seule école dans ce domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *