Après le G5 Sahel, le Niger règle ses comptes avec l’UE, la Russie en embuscade

Avec les dernières turbulences, le Niger, un acteur clé dans la région du Sahel, a récemment pris des mesures décisives qui remodèlent ses relations avec l’Union européenne. Cette reconfiguration survient dans le sillage d’une période de transformations politiques profondes, notamment après le coup d’État militaire qui a renversé le président Mohamed Bazoum le 26 juillet.

Un nouveau coup contre l’UE ! Le gouvernement nigérien a annoncé la fin de deux missions majeures de sécurité et de défense avec l’UE : la mission civile européenne « EUCAP Sahel Niger » et la mission de partenariat militaire « EUMPM ». Ces deux missions visaient à soutenir les forces nigériennes et à lutter contre le terrorisme.

Publicité

Réaffirmer sa souveraineté

Ce n’est pas la première décision que le Niger prend en guise de riposte aux actions de l’UE après le coup d’état. En effet, le Général Abdourahmane Tchiani, a annulé une loi voulue par l’UE pour lutter contre le trafic de migrants. Cette décision est vue comme une réponse aux actions de l’UE suite au coup d’État de juillet, montrant le mécontentement du Niger face à l’influence européenne.

Le retrait du Niger des missions de l’UE s’inscrit dans une logique de réaffirmation de souveraineté nationale, un mouvement qui se manifeste également au niveau régional. En effet, le Niger, ainsi que le Burkina Faso, ont récemment quitté le G5 Sahel, une organisation antidjihadiste fondée en 2014. Cette décision, suivant celle du Mali en mai 2022, marque un tournant significatif dans la dynamique de cette alliance régionale.

Recherche de nouveaux alliés

Cette série de ruptures diplomatiques et sécuritaires avec des partenaires occidentaux traduit une recherche de nouveaux alliés par le Niger. Le pays s’éloigne des influences traditionnelles pour explorer de nouvelles avenues. Par exemple, l’arrivée récente d’une délégation russe à Niamey, dirigée par le vice-ministre de la Défense, témoigne de cette quête de diversification dans les relations internationales.

Publicité

Il faut toutefois rappeler que le pays n’a pas rompu ses relations militaires avec les USA. Bien au contraire, Washington vient de confirmer son ambassadrice dans le pays pendant que la France a dû rappeler le sien.

En conclusion, ces développements récents au Niger témoignent d’une période de changement profond, tant au niveau national que régional. Le pays se réinvente dans son approche de la sécurité et de la diplomatie, remettant en question les équilibres existants et ouvrant la voie à de nouvelles dynamiques géopolitiques dans la région du Sahel.

Une réponse

  1. Avatar de Che Guevara
    Che Guevara

    On nous accele de Parr et d’autres avec des missions(ONU, EU, G5, etc). Tout un meli melo pour mieux nous etouffer.

    Une autre se prepare en coulisse pour le Benin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *