USA: l’armée finance un appareil unique au monde

Franchissant les frontières de l’innovation aéronautique, l’armée américaine a initié un projet pionnier qui promet de redéfinir le futur de l’aviation. Un contrat de 37 millions de dollars a été octroyé à Piasecki Aircraft Corporation par AFWERX, une branche d’innovation de l’armée de l’air. Le projet en question ? Un système aérien sans pilote (UAS) avec des capacités de décollage et d’atterrissage vertical (VTOL) nommé Aerial Reconfigurable Embedded System (ARES), destiné à repousser les limites de la technologie actuelle.

Un drone qui peut avoir un module de pilote

Le contrat, qui est une collaboration entre STRATFI et le Laboratoire de recherche de l’armée de l’air (AFRL), ne se limite pas à la simple démonstration de l’ARES. Il ambitionne également d’explorer les technologies de propulsion innovantes, notamment à pile à combustible à hydrogène. Cette avancée, selon John Piasecki, PDG de Piasecki Aircraft, est un pas de géant vers une aviation électrique propre et une nouvelle ère de vol vertical.

Publicité

L’ARES se distingue par sa polyvalence, pouvant être opéré de façon autonome comme un droit ou manuellement grâce à un module optionnel pour un pilote qualifié. Conçu pour les missions variées, allant de l’embarqué à l’expéditionnaire, il offre un soutien vital aux troupes dans des terrains complexes. Cette polyvalence est le fruit d’une collaboration efficace avec Lockheed Martin et d’un financement stratégique de la DARPA.

Une stratégie plus vaste

Par ailleurs, cette initiative n’est qu’un élément d’une stratégie plus vaste de l’US Air Force, qui envisage de déployer 1 000 drones de combat de nouvelle génération. Ces drones, pilotés à distance ou via intelligence artificielle, représentent une avancée majeure dans la guerre aérienne. Le MQ-20 Avenger de General Atomics, par exemple, a récemment démontré ses capacités exceptionnelles, soulignant l’efficacité et la fiabilité de ces nouvelles technologies.

Ces innovations s’inscrivent dans un contexte de compétition accrue avec la Chine. Face à la réduction de sa flotte aérienne et à une pénurie de pilotes, les États-Unis misent sur ces drones pour maintenir leur suprématie aérienne. Ces appareils semi-autonomes et autonomes pourraient non seulement pallier le manque de pilotes expérimentés, mais également jouer un rôle crucial dans le maintien des capacités opérationnelles de l’armée.

Publicité

Les États-Unis marquent ainsi un tournant décisif dans le secteur de l’aviation militaire avec ces projets. L’investissement dans l’ARES et le déploiement de drones de combat avancés ne sont pas seulement des réponses aux défis contemporains, mais aussi des précurseurs de technologies qui pourraient transformer profondément les opérations militaires et ouvrir de nouvelles voies pour des applications civiles et commerciales.

Une réponse

  1. Avatar de Mike
    Mike

    Intéressant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *