,

Bénin : Couronnée de gloire, Sessimè se fond en gratitude à travers un nouveau tube

« Couronne de gloire », c’est le titre du nouveau tube de la Star béninoise Sessimè, de son vrai nom Bidossessi Christelle Guédou. A peine sorti, le chef-d’œuvre a déjà totalisé plus de 60 mille 500 vues sur YouTube avec près de 500 commentaires émouvants, encourageants et pleins de reconnaissance à Dieu.

Dans la vidéo qui tourne actuellement en boucle sur les réseaux sociaux, les chaines de télévision et sur les stations radio, l’artiste exhibe son enfant, telle une cérémonie de sortie d’enfant où une mère présente son nouveau-né à la lune dans certaines sociétés traditionnelles d’Afrique.

Publicité

L’exhibition de la jeune ‘’Athara’’ (nom donné à l’enfant) est donc la formule trouvée par Sessimè pour exalter Dieu et lui témoigner sa reconnaissance pour lui avoir séché les larmes après tant d’années de jérémiades et de douleur dues aux injures et humiliations dont elle a été sujette. « Je ne serai plus jamais cette ‘’femme stérile’’ dont le monde a parlé. Mon Dieu s’est manifesté pour moi et je suis devenue Maman ‘’Athara’’ », clame Sessimè sur sa page Facebook. « Il (Dieu) a posé sur ma tête une couronne de gloire pour la vie et j’espère être à la hauteur de ce nouveau rôle jusqu’au bout », a-t-elle ajouté.

Les paroles du morceau et la charge émotionnelle que dégage la ‘’Fana Fana Lady ’’ sont assez évocatrices et affichent manifestement sa douleur et sa persévérance qui ont été couronnées de gloire. « J’ai enfin trouvé ce que j’ai longtemps cherché. Tu m’as donné ce que mon cœur a désiré. Après tant d’années de pleurs, tant d’années de douleur, je tiens dans mes bras le fruit de notre amour », confie Sessimè dans « couronne de gloire ».

La « couronne de gloire » qui est le symbolisme de la naissance de la princesse Athara, est sans doute une gloire à la fois inouïe, incommensurable et sans pareil. Ce don divin, l’artiste compte en prendre grand soin quels que soient le prix et le sacrifice. « Chair de ma chair, sang de mon sang, cette partie de moi pour laquelle je donnerai tout. Un petit bout de lui, un petit bout de moi. Cette partie de nous pour laquelle on sacrifiera tout », articule Sessimè dans un timbre vocal contralto impressionnant au rythme du son mélodieux du piano accompagnateur.

Publicité

« Je suis couronnée de gloire », qui n’est rien d’autre que le refrain de ce morceau témoigne de la délivrance et de l’euphorie de l’artiste qui ne sera plus la risée du monde ou traitée de ‘’stérile’’.  « Marche mon enfant ! Avance mon Agodjié ! Que rien dans le noir ne t’intimide. Tu es fille de lumière, de la lignée royale de Danxomè. Sois fière du sang guerrier qui coule dans tes veines… », ordonne Sessimè à son Agodjié Athara.

L’artiste aurait souhaité que son feu père qui a partagé ses peines avec elle puisse être témoin de cette bonté de Dieu à son égard mais la nature en a décidé autrement, a-t-elle regretté. « Tu es une reine, je te parlerai de ton grand-père, cet ange qui depuis le ciel veille sur nous », promet Sessimè à sa princesse.

« Couronne de gloire » se veut également un tube réconfortant pour ces couples martyrisés et traités de ‘’stériles’’ par la société. Bidossessi Christelle Guédou les a exhortés à garder espoir et à avoir la foi. « Mes chères lumières si précieuses pour moi, en quête de votre bout de chou, soyez fortifiées dans la foi. Le plan de Dieu s’accomplit toujours en son heure et vous recevrez, vous aussi vos couronnes de gloire », a-t-elle écrit sur sa page Facebook.  Le titre « Couronne de gloire » prouve à suffisance que « tout est entre les mains de Dieu » ou « tout dépend du destin », comme l’illustre si bien ‘’Bidossessi’’, un des prénoms de l’artiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *