,

Bénin: Ethique et politique, dos à dos

Les hommes politiques du Bénin n’intègrent pas les valeurs dans leurs faits et gestes. Loin d’une affirmation, c’est un constat que l’on fait chaque jour. S’il est vrai que la politique est un jeu des grands, il n’en demeure pas moins qu’elle reste l’art de diriger la cité, et qu’à ce titre, elle requiert un minimum d’éthique pour porter de bons fruits et servir les citoyens.

Tous ceux qui ont le sens des valeurs ne devrait pas s’aventurer en politique au Bénin. C’est malheureusement ce que révèle le constat depuis quelques années. Le milieu politique béninois est par excellence celui des coups bas, des attaques, des méfaits et rarement un milieu d’expression d’amour et de célébration des valeurs. On entend même régulièrement des citoyens déclarer que la politique n’est pas un jeu d’enfants. C’est vrai. Partout au monde, l’animation de la vie politique a souvent donné lieu à des intrigues, parfois même de la méchanceté et de la destruction mutuelle voir de la déchéance morale.

Publicité

Si le Bénin ne fait pas exception à cette vilaine règle établie par les politiciens, il a ajouté « la béninoiserie ». Et depuis lors, le peu de dignité qui reste aux hommes politiques du pays a pris la clé des champs. C’est clair dans la tête des béninois qu’aucun politicien ne fait jamais rien par amour. On ne les pense pas capable d’amour ou de solidarité. On raconte qu’ils le font seulement dans le but d’obtenir en retour l’électorat. En résumé, le peuple fait difficilement confiance aux hommes politiques. Et ceci a été renforcé par la célèbre déclaration d’un ancien président de l’assemblée nationale « les promesses électorales n’engagent que ceux qui y croient ».

Les valeurs de respect, d’honnêteté, de tolérance, de compassion, de responsabilité, d’altruisme, de gratitude, de pardon pour ne citer que celles-là ne font pas partie du vocabulaire de la politique béninoise. Quand on regarde l’assemblée nationale et certaines prises de position, on se demande où va le Bénin et quel sera l’héritage aux générations montantes. Sinon comment comprendre les propos qui assimilent le pardon à une erreur qui n’ont pourtant pas fait réagir vigoureusement les acteurs politiques pour montrer au moins à l’opinion que quelque-chose peut être encore sauvé. Parce que le pardon est une valeur et non une faute. C’est un acte de compassion, de compréhension et de bienveillance qui permet de libérer la personne qui pardonne de la souffrance et de la colère qu’elle ressent.

Que dire de la manipulation ? Elle est le lot quotidien des acteurs politiques du Bénin. Quand par exemple un député demande au chef de l’Etat de faire démissionner quelqu’un de la cour constitutionnelle pour faire siéger un opposant, il devrait savoir que sa demande ne revêt pas d’éthique. Mais en même temps il s’est fondé sur d’autres actes peu orthodoxes comme par exemple la modification du code électorale en pleine élection des maires ou l’absence de l’opposition à une élection législative qui a conduit à une assemblée monocolore dont le pays garde encore les marques. Telle qu’elle est déroulée, la politique au Bénin ne peut intéresser que des gens qui sont près à sacrifier leur sens des valeurs. Quant aux générations futures, advienne que pourra.

12 réponses

  1. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    L equation..LD….rekia.madougou..yayi boni..voire aivo..est insoluble politiquement..pour Kim et ses amis..qui n ont plus aucune légitimité
    La légalité..par l entremise des b aillon.nettes.et des chars…le certificat de conformité…
    Tous ces paramètres réunis.. empêchent certains de dormir

    1. Avatar de Aziz le sultan
      Aziz le sultan

      Le sultan aziz…par humanisme..accueillera…a Strasbourg.. ou a Dakar…. Paul ahehenou.. Ronsard.monwe..paysan..vivelarupture..
      Même Joeleplombier…je vais..appuyer à la préfecture..pour qu il obtienne..un titre de séjour.humanitaire

  2. Avatar de Paysan
    Paysan

    Humm le plombier, notre leader charismatique de la rupture sur ce forum, de retour de vacances. Aziz a chaud…mais dans le service après vente, préférable que chacun répète le Verbatim de ce que Talon disait: a s’avoir « parfois le pardon peut etre une faute »

    1. Avatar de Aziz le sultan
      Aziz le sultan

      Retour de vacances….???..mon oeil..houeeeeh…
      Il était parti cueillir des fruits et légumes…cet ouvrier agricole.. clandestin..

  3. Avatar de Ronsard
    Ronsard

    Hey aziz, 13/20??
    Dans combien de pays au monde l’éthique et la politique sont face-à-face, main dans la main. J’espère que tu ne trouves pas là un autre moyen d’accroître ta haine envers Houndete. Cessons de jeter l’opprobre par ici par-là.

    1. Avatar de Aziz le sultan
      Aziz le sultan

      J ai pas de haine contre houndete..loin de là..mais je préfère.. Basile ahossi
      C est mon droit

    2. Avatar de MAGA Koutoukloui Ibrahim
      MAGA Koutoukloui Ibrahim

      Le jury lui donne 05,75/20
      C’est un juy composé de personnes très gentilles

  4. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Un billet.. intéressant à lire.. même s il va pas assez loin dans les analyses..et même qu il manque d idées prospectives..
    13/20.comme note

  5. Avatar de Douro
    Douro

    Cela ne devrait pas nous surprendre si nous savons la manière dont on nous dirige maintenant :
    • Un désert de compétence (aucun béninois n’est compétent en dehors du grand chef) ;
    • Vous aller en souffrir, vous ne pouvez rien
    • Vous savez, je n’ai pas peur, un enfant qui nait grandit, peut dicter sa loi à son père
    • Permettez-moi de compromettre la Paix pour amorcer le développement
    • Le Pardon est parfois une faute
    • Imaginez-vous, une dame débarque avec des valises d’argent, elle n’a pas de parti politique et qui dit sans elle il n’y aura pas d’élection (donc conclusion elle est une terroriste). « Je pense que là c’est le chef qui a été terroriser »

  6. Avatar de Joeleplombier
    Joeleplombier

    Le pardon n’a jamais été une erreur. Une affirmation sur le coup de la colère du président. C’est regrettable et contestable. Si le pardon était une erreur ; il ne serait pas revenu pour briguer la magistrature suprême et remporter les élections en 2016.
    Faudrait-il que Madougou et Aivo fassent également une démarche en ce sens pour obtenir la grâce du président . Dire qu’on est désolé, demander le pardon à l’autorité suprême n’est point une lâcheté politique.
    L’approche des élections générales de 2026 ne jouant certainement pas en faveur des deux. Raison pour laquelle le président temporise. Une chose est certaine et à mon humble avis; ils sortiront de prison au lendemain des élections de 2026.
    Ne forcez point la main du président. Il n’aime point la contrainte.
    Dans cette affaire ; il y a aussi un calcul politique pour ne pas faire perdre son camp en 2026.
    S’agissant de l’autre opportuniste de Houndeté qui vit des prébendes de poste politique ; ce n’est pas étonnant sa posture.
    Je passais
    Le Plombier universitaire

    1. Avatar de Aziz le sultan
      Aziz le sultan

      Je conteste…le terme de pardon à Kim.
      Instrumentaliser..le sys tème judi ciaire..pour écarter les autres.. puisque les preuves ici..n existent pas..
      C est lui donner..des honneurs.qu il n a point.
      C est un l ache..me chant..et le peuple le sait

      1. Avatar de Aziz le sultan
        Aziz le sultan

        Pour ceux qui ne sont pas convertis..aux religions.. révélées par Allah le dieu.. unique…vous serez édifiés…qu il est présent..
        Il va se manifester..
        Aivo et madougou.. doivent passer par les épreuves afin de toucher le Graal
        Kim.. sera humilité.. comme Dadis.. Compaoré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *