, ,

Bénin : quand Patrice Talon lance subtilement des piques à Boni Yayi

Dans la matinée de ce jeudi 21 décembre 2023, le président Patrice Talon était devant les députés à l’Assemblée nationale. Le locataire de la Marina s’est adonné à l’hémicycle à cet exercice annuel constitutionnel qui consiste à faire un discours pour présenter l’état de la Nation dans les domaines politique, social, économique et culturel. Il a profité de l’occasion pour lancer subtilement et de façon très voilée quelques piques à son prédécesseur qui a récemment pris les rênes de la principale formation politique d’opposition Les Démocrates (LD).

C’est un Patrice Talon décontracté et très fier de ses actions à la tête du Bénin qui a pris la parole ce jeudi devant les députés béninois. L’actuel homme fort de la Marina s’est réjoui de ses nombreuses réalisations et prouesses qui se mènent sans grand bruit. Sans jamais mentionner le nom de son prédécesseur, il ne s’est pas donné trop de mal pour lui lancer subtilement quelques piques qui ont fait sourire l’assistance. Alors qu’il abordait le volet relatif à l’octroi des micro-crédits, il a fait remarquer que le Bénin est désormais le 1er dans l’espace de l’Uemoa. Il a également annoncé qu’une dotation de 12 milliards de Fcfa est prévue pour 2024, pour l’octroi des crédits de 50.000 à 100.000 Fcfa en vue d’optimiser les effets de ce programme. La première pique est venue après ces données techniques où le président Patrice Talon louait les nouvelles conditions dans lesquelles ces crédits étaient désormais octroyées aux bénéficiaires.

La suite de cet article est réservé aux abonnés: Connectez-vous si vous avez déjà un abonnement ou abonnez-vous ici

2 réponses

  1. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    « Sans jamais mentionner le nom de son prédécesseur »
    Pourquoi le type béninois est friand, toujours aux aguets d’évoquer sans relâche ce qui est révolu, terni? Le président n’a aucun droit, et n’est pas sous une obligation politique ou constitutionnelle d’invoquer le nom de son prédécesseur dans ses discours ou messages au peuple béninois. Le président croit accomplir un bon travail pour les tous les béninois et il a raison de se sentir bon dans sa peau avec fierté à l’appui. Quand la nouvelle gouvernance pose des pierres ou des projets de petites ou grandes envergures, elle les amène au bout, et le budget voté ne disparait pas de la caisse comme nous l’avions souvent assisté sous Thomas Boni Yayi. Seuls les maigris iront critiquer l’actuel locataire de la Marina.

  2. Avatar de Ekanyé
    Ekanyé

    Et il a bien raison à maintes égards :
    1- la prénommée « Reine de l’inclusion financière en Afrique » s’est retrouvée en prison, et le Bénin devient Epi de l’inclusion financière en Afrique de l’Ouest. Cherchez l’erreur.
    2- Poue la construction du passage supérieur de l’avenue Steimetz à Cotonou, grossièrement transformé entre temps en Échangeur Notre Dame, on a assisté tour à tour à :
    – cérémonie de reconnaissance du site
    – cérémonie de pose de première prière
    – cérémonie de couche perle mécanique, le PR au volant d’une pelleteuse
    – cérémonie de constat de fin des travaux
    – cérémonie d’inauguration officielle. Tout ça en mondio- vision.
    Les époques ont vraiment changé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *