BRICS: ce pays confirme ne plus vouloir intégrer le groupe

L’Argentine a récemment fait une déclaration officielle rejetant catégoriquement son adhésion au groupe des pays émergents, connu sous l’acronyme BRICS. Cette décision a été communiquée par le nouveau président argentin, Javier Milei, à travers une lettre adressée au président brésilien Lula et aux autres membres du bloc, à savoir la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud. Cette lettre explicative souligne que l’intégration de l’Argentine au sein des BRICS à partir du 1er janvier 2024 n’est pas considérée comme adéquate par le gouvernement actuel.

Ce retrait de l’Argentine des BRICS avait déjà été annoncé par Javier Milei lors de sa campagne électorale, présentant une divergence claire par rapport aux politiques du gouvernement précédent, qui aspirait à rejoindre ce groupe de nations émergentes. Milei, qui a pris ses fonctions récemment le 10 décembre, a souligné une divergence marquée en matière de politique étrangère entre son administration et celle qui l’a précédée, affirmant qu’il réviserait certaines décisions prises par l’administration précédente, y compris la volonté de rejoindre les BRICS.

Publicité

Le dernier sommet des BRICS, tenu en août à Johannesburg, avait ouvert la voie à une expansion du groupe en invitant six nouveaux pays, dont l’Argentine, à les rejoindre à partir du 1er janvier. Cependant, la position clairement exprimée par Milei rejette cette opportunité d’adhésion au groupe des BRICS.

Il convient de noter que les prises de position antérieures de Javier Milei étaient caractérisées par des critiques acerbes envers des entités telles que le régime chinois et le président brésilien Lula, qualifié entre autres de « communiste corrompu ». Néanmoins, depuis sa prise de fonction, une certaine détente s’est observée dans ses relations diplomatiques, particulièrement avec Brasilia et Pékin, principaux partenaires commerciaux de l’Argentine. Cela témoigne d’une volonté de normaliser les relations internationales malgré des prises de position antérieures fortes.

6 réponses

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    Les argentins ont tué (genocidé) tous les noirs de ce territoire connu aujourd’hui come l’Argentine

  2. Avatar de Dr Okpeïfa Raphaël
    Dr Okpeïfa Raphaël

    ette BRICS c’est purement des briques désormais…
    En Argentine, la pauvreté grimpe , car l’inflation dépasse 100% en 2023.
    Les coefficients multiplicateurs des prix sont au minimum de x2…
    Alors…BRICS…pourquoi pas des bacs à chereté…

  3. Avatar de Tchité
    Tchité

    Si le Brésil est là, qui veut les racistes argentins?

    1. Avatar de Paulo FIDURO
      Paulo FIDURO

      Tchité vous êtes un ivrogne , raciste mangeur de pork et buvard de sodadi (vin de palme)
      Laissez nous les argentins tranquilles

      1. Avatar de Tchité.
        Tchité.

        Klébé, tu cherches quoi au Bénin ? Retournés dans ton froid glacial ou solitaire, ou carrément en Argentine, raciste de premier rang. Et surtout, n’essaie pas, surtout de finir les sodabis de Cotonou que tu aimes tant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *